Vous êtes ici : Accueil

Publié le 22 Avril 2015 à 15:04

Natation : un ancien nageur affirme que Philippe Lucas est une femme avec de faux muscles

Dans son livre Sexe Drogues et Natation, l’ancien nageur de 29 ans, Amaury Leveaux, fait des révélations fracassantes. Si l’utilisation de drogues et les échanges de liquides séminaux entre les compétiteurs ne sont que des demi-surprises, la vraie information du livre évoque le genre de Philippe Lucas. Explications...

Tags : Natation, dopage, Femme, Livre, Lucas, Philippe, Amaury, Autres

Auteur : Tioneb

La sortie du livre d’Amaury Leveaux a au moins le mérite d’exister. Déjà, elle a permis aux nombreux journalistes de faire des jeux de mots vaseux autour de l’évènement, « Une biographie qui fait plouf », « Amaury Leveaux fait des vagues » ou « L’ancien nageur mouille le maillot ». Mais elle permet surtout d’écorcher un peu plus l’image lisse d’un sport dans lequel les Français gagnent.

 

Après les révélations de Florent Manaudou sur la prise de créatine, de Fred Bousquet sur des hormones de croissance et de Laure Manaudou sur un cocktail à base de placenta de phoques de la Baltique, c’est un nouveau dossier qui ébranle la natation française. Dans la mire d’Amaury Leveaux, le clan des Marseillais. Sans vouloir citer son nom, il nous informe qu’un grand beau gosse, chouchou du public, marié à Valérie Bègue, spécialiste du dos et au prénom androgyne, a pris plaisir à sniffer un rail de cocaïne entre les seins d’une attachée de presse lors d’une soirée arrosée pendant les Jeux Olympiques de 2012 à Londres. Ailleurs, on apprend que Fred Bousquet et Florent Manaudou seraient plus que des beaux-frères, Laure n’étant d’ailleurs pas opposée à ce mélange des genres, « ça reste en famille ».

 

Philippe Lucas inspiré de Frigide Barjot

 

La véritable révélation du livre porte en fait sur le sexe de Philippe Lucas. Si la grande gueule de la natation française fait encore figure de gueulard bien franchouillard aux Guignols de l’info, qui aime dire tout haut ce que certains pensent tout bas, sa musculature si développée serait en fait liée à une forte prise d’hormones à la fin des années 1990.

 

C’est ce qu’Amaury Leveaux rapporte : « Philippe est une personnalité que tout le monde apprécie pour son franc parler. Avec lui, il ne faut pas tourner autour du pot. Il va toujours au fond des choses. Il est à noter que personne n’a jamais vu de photo de lui avant la préparation des JO 2004 où Laure a tout raflé. En fait, Philippe était avant une nageuse dure à l’entraînement. Elle s’appelait alors Pauline Lucas. Souhaitant développer sa musculature, elle a commencé à prendre des hormones de croissance et de la testostérone. Tellement que sa voix a également changé. Sa mâchoire est devenue carrée. Ses épaules aussi. Seul trait féminin conservé, ses cheveux longs blonds. Sachant qu’il ne pourrait plus nager avec les femmes, c’est à ce moment qu’il a décidé de devenir un homme en se faisant appeler « Philippe » et en prenant la casquette d’entraîneur. On se demande d’ailleurs souvent d’où vient sa gouaille si particulière et son manque d’humanité avec ses nageurs et nageuses. Ce n’est en fait que l’expression de sa propre frustration. Celle de ne plus pouvoir porter un maillot de bain sans que se pose la question de son appartenance à un des deux genres. Après étude comparative, il s’avère que Frigide Barjot a pris le même chemin. Adulée il y a 20 ans dans les soirées mondaines de la Jet Set parisienne, elle a mélangé la prise de testostérone avec le gène de la connerie – dont la composition n’est d’ailleurs pas si loin de cette hormone. Résultat, même si elle a gardé le genre féminin pour le grand public, les images ne mentent pas. »

 

Un brûlot qui devrait faire réagir à coup sûr les concernés dont l’actuelle ressemblance physique laisse à penser qu’ils avaient le même fournisseur d’hormones...

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 73420 fois

Dans le même theme

Tour de France 2015 : les sprinteurs menacent de faire grève !

Mahiedine Mekhissi disqualifié en 3000m steeple à cause de la marque Gillette !

Super Bowl : la majorité des Français se demandent encore si ce n'est pas une compétition de Bowling

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour