Vous êtes ici : Accueil

Publié le 22 Janvier 2015 à 12:01

Tir à l'arc : des tireurs déficients visuels se trompent de cibles et visent des chats à clochettes

Le tir à l'arc handisport pour déficients visuels a des règles assez similaires que le cécifoot où les joueurs sont guidés par le bruit des clochettes attachées à un ballon. Au tir à l’arc, les clochettes sont attachées directement à la cible. Pour le plus grand malheur des chats avec clochettes rodant autour des cibles...

Tags : Chasse, Tir, Arc, Handisport, Deficient, Visuel, Chat, Autres

Auteur : Laurent Paquin

En 2014, ils étaient 73 000 adhérents en France à taper dans le jaune, expression répandue dans les clubs de tir à l’arc, qui désigne le fait d’envoyer sa flèche au cœur de la cible. Cette expression fût reprise quelques années auparavant dans les bistrots, mais cela n’a aucun rapport avec le sujet, encore qu’il soit préférable de se rendre au bistrot après et pas avant de pratiquer cette discipline.

 

Désireuse de développer la pratique de son sport, la fédération française de tir à l’arc décide en 1997 de prendre exemple sur le cécifoot (football handisport pratiqué par des athlètes malvoyants ou non-voyants), en ouvrant des clubs handisport. Les règles sont d’ailleurs assez similaires, les joueurs de cécifoot sont guidés par le bruit des clochettes attachées à un ballon. Au tir à l’arc, les clochettes sont attachées directement à la cible.

 

Les chats à clochettes premières victimes du tir à l'arc handisport

 

Malgré une sécurité renforcée pour les tournois, beaucoup d’accidents surviennent chaque semaine dans les clubs. En effet, on ne compte plus le nombre de chats avec des colliers à clochettes blessés, voire même décapités (âme sensible ou Brigitte Bardot s'abstenir). Les archers déficients visuels, guidés par les clochettes, ne sachant pas encore reconnaitre les miaulements étouffés par le bruit des cibles.

 

La SPA et plusieurs associations de défense des chasseurs contre la nature ont d’ailleurs déposé plainte contre la fédération pour « acte de barbarie en bande organisée » et « braconnage ». Les licenciés n’ayant pas leur permis de chasse pour s’exercer. Parmi les archers atteints de cécité, un petit nombre est approché régulièrement par des groupes de chasseurs, enthousiasmés à l’idée d’accrocher des clochettes sur chaque gibier avant un lâché, et de s’assurer une battue victorieuse, sans avoir à gaspiller des cartouches. Jean-Marc Delapoule, président d'un comité de chasse en Côte-d'Or, a d'ailleurs accepté de s'exprimer sur cette nouvelle mode. « On veut nous faire bouffer de l'écolo, ben nous maintenant on va se servir de ce nouveau sport à la mode pour réellement en faire. Plus besoin de cartouches, on a nos tireurs à l'arc ! Ils aiment ça et ils sont doués ! Bon, par contre, au début, on n’avait pas enlevé les clochettes sur nos chiens de chasse... un vrai carnage. C'est fun en tout cas, ils sont doués avec leur arc ! Nous on demande à ceux qui font la lâché de mettre des clochettes aux gibiers, comme ça on peut rester tranquillement à la buvette à lever le coude, pendant que les tireurs s'exercent et bossent pour nous ! Un peu comme à la DDE, 2 qui bossent 4 qui regardent ! (rires) »

 

À défaut de défendre la veuve contre l’orphelin, les chasseurs ne rateront jamais une occasion de nous faire taper dans le jaune, parfois même dans le rire...

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 12748 fois

Dans le même theme

En forme cette année, Chris Froome se lance le défi de remporter le Tour de France en Vélib' !

Cyclisme : un agriculteur raconte comment l'urine dopée des cyclistes l'a rendu riche

Info l'Epique : Nelson Monfort victime de harcèlement !

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour