Vous êtes ici : Accueil

Publié le 18 Juin 2015 à 15:19

DNCG : Labrune aperçu à une brocante vendant des objets de l'OM pour tenter de renflouer les caisses

Vincent Labrune serre les dents et espère officialiser rapidement la vente de Giannelli Imbula avant de se rendre à la DNCG le 30 juin pour faire état des comptes de l'OM. Alors que le club vient d'annoncer l'arrivée de l'ancien joueur de Nantes Nkoudou, le président a été aperçu à Aubagne dans une brocante en train de vendre des objets de l'OM pour tenter de renflouer les caisses du club...

Tags : Labrune, OM, Mercato, DNCG, Imbula, Brocante, Nkoudou, Football

Auteur : Benji

C'était le grand objectif de Vincent Labrune à son arrivée à la tête de l'Olympique de Marseille en 2011 : redresser les comptes du club plombés par les gestions de Pape Diouf et Jean-Claude Dassier (même si Pape Diouf s'en était très bien sorti). Quatre ans plus tard, l'agenda du natif d'Orléans est toujours le même. Alors que les hommes de Marcelo Bielsa ont dû se contenter de Granolas cette saison au goûter en lieu et place des légendaires Pepitos de la Commanderie, Vincent Labrune compte bien en effet poursuivre sa cure d'austérité. Alors que les gros salaires d'André-Pierre Gignac et André Ayew sont désormais de l'histoire ancienne, plusieurs joueurs à forte valeur marchande (Thauvin, Payet, Mendy, Imbula, Nkoulou) ou bénéficiant d'émoluments imposants (Mandanda) pourraient aussi faire leurs valises en moins de temps qu'il en faut pour dire « peuchère ».

 

Mais le bras armé de Margarita Louis-Dreyfus ne compte pas s'arrêter là et semble prêt à tout pour gagner quelques précieux deniers. En effet, à en croire les informations de La Provence, Vincent Labrune a été aperçu à la fameuse brocante semestrielle d'Aubagne (Bouches-du-Rhône) cette semaine. « Je faisais un tour avec ma femme pour chiner un peu quand j'ai remarqué un stand pas comme les autres, entre la baraque à frites et le stand des vieilles BD des années 1970. Je l'ai tout de suite reconnu : il vendait tout un tas de reliques de l'OM ! Le maillot de Boli lors de la finale contre Milan, la valise qui a servi pour Valenciennes en 1993, des crampons ayant appartenu à Koji Nakata, la chevillère de Julien Rodriguez, ou encore par exemple un croquis d'un des tatouages de Lucho Gonzalez... », explique Francis, interrogé par le quotidien provençal.

 

De son côté, le président marseillais avait la tête des très bons jours à l'heure d'évoquer sa présence à Aubagne. « Gignac, Ayew, Imbula, ça ne suffit pas. Je vous rappelle que je dois passer devant la DNCG le 30 juin moi ! Donc c'est un peu le système D en ce moment. Et ça marche très fort depuis ce matin. Les 2/3 de mon stand ont été vendus, et plutôt à bon prix ! Je viens de toucher 200 euros en filant un maillot rempli de la sueur de Salomon Olembé à une mamie de 80 ans. La concurrence est rude, je suis installé tout près d'un vendeur de chargeurs de téléphones, mais je m'en sors pas mal. Il me reste aussi le journal intime de Franck Ribéry, une paire de boucles d'oreilles de Margarita Louis-Dreyfus et un DVD des plus belles actions de Cyrille Pouget », a-t-il confié lors de sa pause café.

 

À l'OM comme ailleurs, il n'y a pas de petits profits...

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 12688 fois

Dans le même theme

Déçu de devoir partager le Soulier d'Or, Luis Suarez mord Cristiano Ronaldo

Hollywood convoite Abou Diaby pour la suite de "Incassable"

Joey Barton de retour en France pour collaborer avec le Ministère de la Santé

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour