Vous êtes ici : Accueil

Publié le 14 Janvier 2015 à 10:53

Nice : puni de football, Hatem Ben Arfa prévoit de passer son Bac d’abord

Coup de tonnerre dans la vie d’Hatem Ben Arfa : la FIFA a décidé de ne pas homologuer le contrat du joueur avec l’OGC Nice. Mais le numéro 4 des Aiglons compte bien profiter de cette période morte pour reprendre ses études et montrer à la France entière qu’il a mûri.

Tags : FIFA, Ligue1, Mercato, Transfert, benarfa, newcastle, Nice, Football

Auteur : Guillaume Blanc

Parce que ce qui ne le tue pas le rend plus fort, Hatem Ben Arfa n’est pas du genre à se laisser abattre à la première contrariété venue. Le milieu de 27 ans envisagerait de quitter le monde du football pour se consacrer ces six prochains mois à ses études. Il se dit que cette période de creux dans son parcours professionnel doit lui permettre de passer plus de temps à la formation. Il a conscience que le fait d’être privé de football jusqu’à la fin de la saison est la meilleure chose qui ne lui soit jamais arrivée pour l’aider à préparer le Baccalauréat. « Vous savez, quand j’étais plus jeune, on m’incitait à aller à l’école mais je préférais jouer au football. Maintenant que je suis interdit de taper dans un ballon, je n’ai pas d’autre choix que de reprendre mes études pour passer le Bac », nous confie HBA, qui ne veut surtout pas quitter la Côte d’Azur maintenant qu’il a trouvé un coquet deux-pièces avec vue sur la mer et le soleil. Jean-Pierre Rivière, le président de l’OGCN, serait en pourparlers avec Christian Estrosi, le maire de Nice, pour que sa nouvelle recrue puisse trouver un bon lycée afin qu’il ne soit pas envoyé dans une ZEP à cause de ses origines.

 

A 27 ans et au regard de son parcours professionnel, Hatem Ben Arfa se montre lucide concernant sa situation. Il a parfaitement conscience que ce ne sera pas à Newcastle, Hull ou Nice qu’il aura une chance de soulever la Coupe aux Grandes Oreilles à moyen terme. Alors, pour enrichir son CV, le natif de Clamart se persuade que de pouvoir aligner un Bac STT dans la rubrique formation peut lui apporter de la valeur ajoutée. « C’est important pour moi d’avoir le Bac : c’est une façon de compenser l’absence de Ligue des Champions sur mon CV », assure celui qui est passé à Clairefontaine pour se clasher avec Abou Diaby durant son adolescence.

 

Au-delà de l’épanouissement intellectuel, Hatem Ben Arfa mise beaucoup sur le Baccalauréat pour pouvoir mieux vivre en société. Ce Français d’origine tunisienne en a marre de sentir le regard méprisant à chaque fois qu’il sort de sa voiture de sport à l’accent d’Italie. Il espère être mieux accepté et faire changer les regards en ayant au moins un diplôme reconnu. « Je peux comprendre que la France soit choquée de voir un mec comme moi rouler en Ferrari alors qu’il n’a pas le Bac. Là, au moins, je sais que je n’aurais plus à me justifier, qu’on cessera de me prendre pour un voleur ou même un dealer », aimerait l’ex-futur joueur de l’Allianz Riviera, frustré de toujours devoir se justifier.

 

Pour pouvoir décrocher ce précieux diplôme, Hatem Ben Arfa sait que ce ne sera pas grâce au Français, à la Philosophie et à l’Histoire-Géo qu’il va pouvoir aller à la pêche aux points. Il préfère tout miser sur l’EPS et l’Anglais car il pense avoir de vraies facilités dans ces matières-là. En travaillant sérieusement ses points forts, il est persuadé qu’il peut même aller chercher la mention. « J'espère tout déchirer en EPS et en LV1. Avec mes quatre années de sport-étude en Angleterre, j’aurais l’air con si je ne parvenais pas à avoir au moins un 18. Je pense être prêt pour les verbes irréguliers », nous raconte HBA, qui espère que sa mère sera aussi fière de lui grâce à l’obtention de ce Baccalauréat. Rendez-vous le 7 juillet prochain pour savoir si l’enfant-terrible du football français est parvenu à ses fins…

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 18024 fois

Dans le même theme

Médias : le PSG impose à Adrien Rabiot de rendre son décodeur Canal+

Les médias français s'appuient sur un seul homme pour trouver les folles rumeurs mercato

Jean-Michel Aulas jouera Dark Vador dans un remake français de Star Wars

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour