Vous êtes ici : Accueil

Publié le 20 Octobre 2014 à 12:01

Yoann Gourcuff rechausse ses crampons de 2009 et signe un doublé avec l'OL

Hier soir sur la pelouse de Gerland un miracle a eu lieu : Yoann Gourcuff a inscrit un doublé et a grandement contribué au succès des Gones contre Montpellier (5-1). Mais cette réussite, il la doit en grande partie à une paire de chaussures datant de ses années folles bordelaises. Explications...

Au regard de sa prestation lors de Lyon-Montpellier en baisser de rideau de la 10e journée de Ligue 1, il semblerait que le vrai Yoann Gourcuff soit de retour. Vous savez, celui que vous avez tant aimé regarder jouer quand il éclaboussait la France de son talent avec le maillot des Girondins de Bordeaux sur les épaules. Si la ressemblance est flagrante entre le Gourcuff de 2009 et celui de 2014, le principal intéressé a une explication rationnelle à mettre en avant. « J'ai eu le temps de faire du rangement durant la trêve internationale et j'ai retrouvé mes crampons fétiches, ceux que j'avais quand je jouais à Bordeaux », a avoué le numéro 8 lyonnais dans la zone mixte de Gerland, en brandissant fièrement sa paire d’Adidas.

 

Si pendant près de quatre saisons les collaborateurs de Jean-Michel Aulas ont eu l'impression de s'être fait escroquer par Jean-Louis Triaud, Yoann Gourcuff, qui ne veut surtout pas commenter le coût de son transfert (22M€), souhaite se recentrer sur son retour en grâce et définitivement oublier ses années noires à l'infirmerie. « Jusqu'à présent, je jouais avec les chaussures d'Abou Diaby. Ils me les avaient laissées la dernière fois que nous nous sommes croisés à Clairefontaine », confie le natif de Plœmeur sans vouloir en dire plus. Dans l'entourage du joueur, on assure qu'il a profité d'un barbecue familial pour jeter au feu les chaussures du joueur d'Arsenal en espérant que la malédiction soit emportée par les flammes.

 

Comme beaucoup de joueurs de football, Yoann Gourcuff est un fétichiste et croit énormément aux signes du destin. S'il a hérité du prestigieux numéro 8 porté par Juninho, le Breton aimerait bien avoir encore autre chose de celui qui incarne les années fastes de l'OL. « Maintenant qu'il est à la retraite, j'aimerais bien que Juninho me prête sa chaussure gauche. Je sais que Bernard Lacombe essaie de le joindre pour que je puisse avoir ce cadeau avant Noël », admet Yoann Gourcuff avec un immense sourire sur le visage, comme un gosse qui attend avec impatience sa nouvelle PS4.

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 9256 fois

Dans le même theme

Noël Le Graët veut organiser un match France-Irlande et faire jouer Thierry Henry

Jérémy Toulalan menace d’arrêter sa carrière !

Insolite : Cristiano Ronaldo se déguise en footballeur pauvre pour faire honneur à la Ligue 1

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour