Vous êtes ici : Accueil

Publié le 20 Février 2015 à 12:17

Année de la Chèvre : la Chine décide de rendre hommage au football français

Ce jeudi 19 février 2015, on célébrait le Nouvel An chinois dédié à la Chèvre. Le ministère des affaires étrangères en Chine veut rendre hommage au football français et a décidé de confier un rôle d’ambassadeur à Guillaume Hoarau pour qu’il représente le football français en Asie et en Europe...

Tags : Ligue1, Thiriez, LFP, Chine, Chevre, Hommage, Hoarau, Football

Auteur : Guillaume Blanc

Dans un concert de feux d’artifices et de pétards entendus de Pékin à Singapour, l’Asie est entrée ce jeudi dans l’année de la Chèvre, huitième animal dans le zodiaque chinois, marquant le premier jour d’une nouvelle lune. Sous les coups de minuit, le ciel de la capitale chinoise s’est embrasé de mille feux et la foule a envahi les rues avec des maillots principalement floqués Guillaume Hoarau. En effet, l’ancienne gloire du Paris Saint-Germain est toujours considérée comme une légende vivante dans l’Empire du Milieu, depuis qu’il a porté les couleurs du Dalian Aerbin FC (2013) où il a fait trembler les filets à cinq reprises. Face à un tel rendement devant le but, c’est tout naturellement qu’il a été désigné, pour une année, ambassadeur sino-français en Asie et en Europe par Wang Yi, le ministre chinois des affaires étrangères. « La Chine peut se montrer reconnaissante quand on a un talent certain, ils ne sont jamais ingrats avec les Occidentaux », s’est félicité Guillaume Hoarau, très fier d’endosser un si beau costume pour pavoiser sur le Vieux Continent.

 

Si aujourd’hui Guillaume Hoarau peut savourer ce beau moment, il ne faut pas oublier que son choix de quitter la France pour aller s’enterrer en Chine avait longtemps été décrié par tous les experts du football. À l’époque, nombreux étaient ceux qui reprochaient au Réunionnais de faire une croix sur sa carrière sportive pour privilégier l’attrait financier. Mais force est de constater que Guillaume Hoarau avait réussi son incroyable pari en parvenant à se faire un nom dans ce pays de 1,3 milliard d’habitants tout en prenant un petit chèque de 4 millions d’euros par an. « Quand j’avais fait le choix de quitter Paname pour la Chine, on m’avait pointé du doigt. Mais aujourd’hui, c’est une très belle reconnaissance pour tous ceux qui galèrent en France : on peut avoir les pieds carrés et malgré tout réussir dans le football », remarque celui qui fait aujourd’hui les jours heureux des Young Boys, dans la paisible ville de Berne où il fait bon d’ouvrir un compte HSBC en plein milieu des Alpes.

 

Du côté de la Ligue de Football Professionnel, on ne peut que se réjouir par une telle distinction de la part des Chinois. Depuis plusieurs mois, Frédéric Thiriez rêve de conquérir ce prestigieux marché asiatique pour vendre les droits TV de sa fantastique Ligue 1 au prix fort. En interne, on serait même prêt à proposer une reconversion à Guillaume Hoarau afin de surfer sur son image et définitivement conquérir l’Asie dans l’espoir de rivaliser sans commune mesure avec la banale Premier League. « C’est la preuve que notre football est aujourd’hui reconnu partout dans le monde. Je félicite tous ceux qui ont contribué au rayonnement de notre sport grâce à leur talent et leur sens du but », a martelé Frédéric Thiriez, le président de la LFP, dans un communiqué de presse publié en début de journée et traduit en mandarin.

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 12948 fois

Dans le même theme

La Guinée reconnait accueillir la CAN 2015 grâce à une partie de pierre-feuille-ciseaux

Exclu : Zlatan Ibrahimovic veut jouer pour la France !

Nantes - Kita : « On a pris Lenjani car il vient des Balkans et a de bonnes relations pour nous aider »

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour