Vous êtes ici : Accueil

Publié le 22 Novembre 2014 à 16:26

PSG : la justice convoque Pastore et l'accuse d'avoir abusé de 2 joueurs du FC Metz

Après la L2 et l'OM, c'est au tour du PSG d'entrer dans la tourmente cette semaine. La justice française reprocherait à un joueur parisien d'avoir abusé de deux Messins au cours du match Metz-PSG. Enquête et révélations exclusives...

Tags : Ligue1, PSG, L1, Geste, Pastore, Metz, Football

Auteur : Guillaume Blanc

C'est au moins le geste du week-end. Tandis que le Paris Saint-Germain venait tout juste de reprendre l'avantage grâce à un but d'Ezequiel Lavezzi dans les toutes dernières minutes de Metz-PSG (2-3), Javier Pastore, excentré sur le côté gauche, à quelques centimètres de la ligne de touche et du poteau de corner, se retrouve marqué par deux joueurs du FC Metz, Ahmed Kashi et Romain Métanire. Si les deux Messins auraient bien aimé rester anonymes, ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes, car ils n'ont pas su tacler Javier Pastore au niveau de la carotide pour l'empêcher de les humilier avec cette pichenette dans un mouchoir de poche. « Si j'avais été à leur place, je n'aurais pas hésité à tacler au niveau des hanches. Tant pis si je dois leur déchirer le short, mais il faut savoir se faire respecter dans la vie », a braillé Francis Llacer, ancien défenseur du PSG mondialement connu pour ses engagements sur le terrain faisant passer Joey Barton et Mark Van Bommel pour des pisseuses de bac à sable.

 

Après la rencontre, les deux joueurs du FC Metz sont longuement restés prostrés dans leur vestiaire, à l’abri des regards et isolés du groupe. Leur entraîneur, Albert Cartier, n’a même pas eu la force d’aller remonter le moral de ses protégés, sentant un traumatisme bien trop profond. Ce n’est qu’une heure après la rencontre qu’Ahmed Kashi est sorti du vestiaire et a commencé à raconter sa version des faits. Avant cela, il avait fallu l’intervention d’une demi-douzaine de masseuses professionnelles pour lui redonner le goût de la vie et l’estime de soi. Sous les conseils des avocats du club Grenat, le joueur a décidé de porter plainte contre Javier Pastore pour agression sexuelle en bande organisée. « Je ne suis pas prêt d'oublier ma soirée du 21 novembre : j'y ai laissé ma dignité sur la pelouse de Saint-Symphorien », a raconté Ahmed Kashi, milieu de terrain du FC Metz, aux officiers de la police judiciaire en charge de l'affaire. Traumatisé par le geste de Javier Pastore, le numéro 21 des Grenats aurait demandé au président Bernard Serin de lui accorder un bon de sortie dès cet hiver pour lui permettre d'évoluer dans un championnat moins technique et moins médiatique.

 

Pour Romain Métanire, le traumatisme est encore plus fort. Le joueur de 24 ans a même fait une crise de tachycardie, nécessitant l’intervention des pompiers bénévoles qui n’ont pas eu d’autre choix que de l’amener à l’hôpital de Mercy. Le Messin, dont les jours ne seraient plus en danger, devrait être interné dans une maison de repos au moins tout le week-end. « Il a du mal à croire ce qu’il vient de vivre. Il est encore sous le choc. Pour tout vous dire : il a aussi mal aux fesses », nous a confié Christophe Mongai, l’agent de Romain Métanire. Le latéral droit, qui devrait dormir sur le ventre au moins pour une semaine, s’est vu prescrire de la Vaseline par le médecin du club et cinq jours d'ITT lui ont été délivrés.

 

Au regard des images, Françoise Dolto n’a pas de mot pour qualifier la violence du choc et graduer le traumatisme subi. Pour cette psychologue du sport, qui a travaillé avec les plus grands champions de notre temps tels que Bernard Diomède, Henri Leconte, Luis Suárez et Oscar Pistorius, cela va imposer des milliers d’heures d’entraînements à Ahmed Kashi et Romain Métanire pour que tout redevienne comme avant et ce sera sans aucune certitude de résultat. « Il va leur falloir plusieurs décennies avant de retoucher un ballon sans appréhension. Le traumatisme est profond, ça prend du temps pour se reconstruire psychologiquement. »

 

Si Javier Pastore a bien évidemment reconnu son geste devant les enquêteurs de la Brigade de Répression du Proxénétisme (BRP), il assure que ce n'était pas prémédité et qu'il a agi sous le feu de l'action. Au moment des faits, il a eu comme une révélation et s'est mis à exécuter ce beau geste instinctivement. L'Argentin reconnaît qu'il n'a pas été très courtois avec ces deux Messins, mais ne se voyait pas leur envoyer un faire-part juste avant l'humiliation. « Je n'allais quand même pas leur demander si je pouvais les souiller devant leurs proches et leur propre public, ça aurait été indécent de ma part. Un peu de pudeur ne pouvait pas faire de mal », s'est défendu Javier Pastore en quittant au milieu de la nuit l’hôtel de police de Metz, juste avant de monter dans un véhicule Uber pour regagner la capitale.

 

Un abus qui fait réagir le monde du football

 

En tout cas cette humiliation n'est pas passée inaperçue, comme pour Ezequiel Lavezzi qui connaît par cœur Javier Pastore, et qui est convaincu qu'il n'avait pas la farouche intention de nuire, car, si son geste avait été prémédité, il l'aurait forcément invité à cette partie de jambes en l'air. Pour le journaliste de BeIn Sports, Florian Genton, il recommande à tous les enfants de rester éloignés de la télévision pour ne pas choquer leur sensibilité. « J'avais envisagé de transmettre ces images à nos confrères de Canal+ pour qu'ils diffusent la scène dans leur émission du premier samedi du mois. L'acte est d'une rare violence, les enquêteurs m'ont demandé de préserver l'intimité des deux victimes. »Anne-Laure Bonnet, l’atout charme de BeIn Sports, ne partage pas vraiment la même analyse que son collègue d’antenne. Pour avoir assisté de prêt à cette petite sauterie très conviviale, elle reproche surtout à Javier Pastore de ne pas avoir convié une femme, remettant en doute l’orientation sexuelle de l’Argentin.

  

S’il est encore trop tôt pour savoir ce que risque réellement Javier Pastore, il ne fait aucun doute concernant sa culpabilité. Les enquêteurs de la BRP sont encore au stade des investigations et doivent examiner de nombreux éléments, visionner des centaines d’heures de vidéo et entendre les différents protagonistes. L’entourage du meneur de jeu parisien doit se préparer à toutes les éventualités, et il est très probable que Javier Pastore va prendre cher. « Une enquête est en cours et les premiers éléments prouvent que le dénommé Xavier Pasteur est impliqué dans cette affaire. Des traces de son ADN ont été retrouvées sur les maillots des victimes. Nous devons déterminer s'il s'agit de sueur, de bave ou de liquide séminal. Mais l'expérience prouve qu'une personne qui a un nom de curé est forcément coupable dans ce genre d'affaires », a précisé Marcel Patulacci, brigadier-chef, mais gardien de la paix avant tout, aux journalistes qui l'attendaient à la sortie du commissariat de Metz. D'après une source proche du dossier, Javier Pastore a été mis en examen et sera prochainement convoqué par un juge d'instruction qui devra l'entendre pour cette histoire.

 

Retrouvez les images de ce crime, âmes sensibles s'abstenir :

 

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 639868 fois

Dans le même theme

Musée Grévin : Ibrahimovic veut d'autres clones pour créer le Paris Saint-Zlatan

Saïd Ennjimi : « Le pire c'est que l'OM a pu me donner que les maillots de Dja Djédjé et Samba »

Comme Ben Arfa, le contrat de Cristiano Ronaldo remis en cause par la FIFA

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour