Vous êtes ici : Accueil

Publié le 04 Février 2015 à 16:29

Avec son poirier, Ibrahima Touré voulait inventer un geste plus fort que Zlatan Ibrahimovic

L’anecdote pourrait prêter à sourire. Sanctionné d’un carton jaune pour avoir effectué un poirier au cours d’une rencontre, Ibrahima Touré doit désormais présenter ses excuses les plus plates. Le joueur ne comprend pas. Il voulait juste marquer un but d'anthologie pour gagner le prix Puskas 2015...

Tags : PSG, ibrahimovic, Monaco, puskas, Ibrahima, Toure, Nasr, Football

Auteur : Tioneb

Ibrahima Touré est une vieille connaissance du Championnat de France. En Ligue 2, avec l’AS Monaco de Claudio Ranieri, il avait été un des artisans de la remontée du club en Ligue 1. Ayant connu un peu moins de réussite en fin de saison, le Sénégalais avait choisi de retourner dans les pays du Golfe qu’il avait déjà fréquentés. C’est l’Al Nasr Dubaï qui a été sa destination finale. « J’aime bien l’ambiance de ces pays. La température est idéale pour moi, et comme le niveau footballistique n’est pas très élevé, je suis un peu le Zlatan du championnat des Émirats Arabes Unis. En plus Ibrahima ou Ibrahimovic ça rime bien non ? J’aime les gens et la culture, je suis heureux dans ce pays. »

 

La culture, justement, le grand attaquant de la Blue Wave ne semble pas la connaître parfaitement. Alors que son équipe rencontrait les Lions de l’Al Sharjah au Stade Al-Maktoum, Ibrahima Touré n’a rien trouvé de mieux à faire que de faire le poirier en marchant quelques secondes sur les mains en attendant qu’un corner soit tiré. « C’était un pari avec Valère Germain. On aimait commenter les attitudes des différentes équipes pour tirer les corners dans le Championnat de France. Le "corner à la Rémoise" est le fait de tirer le corner en deux temps. À une époque, les joueurs de l’En Avant de Guingamp faisaient une chenille à l’entrée de la surface avant d’entrer en explosant dans la surface. Là, plutôt que de faire une tête trop décroisée, je voulais essayer une reprise de volée en me préparant à bien recevoir le ballon. Ceux qui pensent que j’ai voulu provoquer mes adversaires se trompent. En me préparant avec les jambes déjà en l'air j'aurais pu reprend le ballon pour mettre un but d'anthologie comme Zlatan peut en faire par exemple. Sauf que le sang monte ou plutôt descend vite au cerveau ! Je n'ai pas tenu longtemps, je suis dégouté, et en plus on m'a poussé... je visais le prix Puskas 2015 ! »

 

Une insulte culturelle et religieuse

 

Si Ibrahima Touré connaissait un peu mieux la culture de son pays d’adoption, il saurait que cette attitude est volontairement provocatrice. En effet, dans la culture du Moyen-Orient, montrer le dessous de chaussure est une des insultes les plus irrespectueuses. Barack Obama avait dû s’expliquer après qu’une photo de lui le montrait au téléphone, les jambes croisées posées sur son bureau, les semelles à la vue du spectateur.

 

De la même manière, le lancer de chaussure d’un journaliste irakien au visage de George W. Bush avait était interprété par les médias locaux comme une insulte du plus haut mépris. Le Cheikh Hussein El Barabi, président de la Fédération émiratie de Football, a demandé des excuses publiques au joueur. « Sanctionner le joueur d’un carton jaune était la moindre des choses. Je sais que si l’arbitre n’a pas sorti le rouge, c’est parce que le joueur n’était pas en mesure de connaître nos us et coutumes. Nous souhaitons toutefois que l’intéressé fasse des excuses publiques. Ceci doit nous apprendre à davantage expliquer nos manières de fonctionner aux étrangers qui viennent jouer chez nous. À une époque, on aurait confisqué le passeport du joueur et retenu une ou deux années de son salaire. »

 

Si la sanction est si clémente, c’est que les Émirats Arabes Unis ne souhaitent pas ternir l’image des Pays du Golfe à l’heure où le Qatar se prépare à organiser de nombreuses compétitions sportives. Il se murmure que la gymnastique pourrait être retirée des épreuves olympiques dans le cas où les JO viendraient à être organisés dans cette partie du monde. De même, les plongeons des nageurs devront se faire en bouteille afin d’éviter de voir la plante de pieds des sportifs. Un caillou dans la chaussure du CIO qui n’a pas encore tranché sur la question.

 

Découvrez le poirier de Ibrahima Touré en vidéo :

 

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 11016 fois

Dans le même theme

Interview : Brandao revient sur son coup de boule donné à Thiago Motta et ne regrette rien

Benzema peut compter sur le soutien de Ronaldo qui lui offre une voiture sans permis

Coupe d’Europe : Thiriez très remonté contre le but de Cavani

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour