Vous êtes ici : Accueil

Publié le 12 Janvier 2015 à 22:17

Inter Milan : à force de jouer à Call of Duty, Andreolli vise son coach Mancini en pleine tête

L’image a fait le tour du web. Lors du match opposant l’Inter Milan au Genoa , un dégagement du milanais Andreolli a heurté son entraineur Roberto Mancini en pleine tête, le laissant K.O quelques secondes. Le footballeur italien est revenu sur ce geste, particulièrement fier de ce headshot.

Tags : Milan, Inter, Andreolli, Mancini, CallofDuty, Football

Auteur : Antoine Desprez

Après les taupes de Cavani et le pigeon de Geoffroy Guichard, le monde du football déplore une nouvelle victime sur un terrain. Fini les animaux maltraités, à présent les joueurs s'en prennent à leur entraineur. La victime du jour : Roberto Mancini. L’entraîneur de l'Inter Milan a été heurté à la tête par un dégagement de son défenseur Marco Andreolli, le projetant au sol pour quelques secondes. « Je n’ai jamais été très habile de mes pieds », nous confie Andreolli, « C’est pourquoi j’ai toujours été maladroit avec un ballon. Je me rattrapais sur la console, mais je n’étais pas doué non plus à FIFA. C’est là que j’ai découvert Counter Stike et Call of Duty… Ce jeu a été une révélation pour moi, j’ai enfin pu connaître le sentiment de battre quelqu’un, et même quand je perds je touche des balles… Incroyable ! Mon coup préféré d'ailleurs est le headshot. C'est devenu une drogue, car rien que d'en parler j'ai envie d'y jouer ! »

 

Le climat actuel au sein du club l’a contraint à passer à l’acte. « L’entraineur et mes coéquipiers n’arrêtaient pas de me chambrer, cela devenait invivable. Je voulais partir au mercato d'hiver, mais j’ai trouvé une meilleure solution pour me faire respecter. Lorsque Mancini m’a chambré à nouveau durant le match, en m’appelant Casper le fantôme ou encore le Pied Carré, cela a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Je lui ai donc directement tiré en pleine poire, histoire de lui montrer qui c'était le patron. Un headshot comme je les aime ! Mais cette fois-ci sans mon casque et mon micro. Tout le monde a compris la leçon désormais. D'ailleurs, la plupart des joueurs veulent que je les invite à une journée initiation à Call of Duty. Roberto Mancini est même intéressé par cette idée, mais va d'abord mettre une règle d'interdiction de s'en servir en plein match de football, surtout sur son coach. Les joueurs m'aiment tellement que j’ai même quelqu’un qui me cire mes chaussures. Cela ne m’étonnerait pas que le club me propose une prolongation, par peur que je sévisse à nouveau. »

 

Comme pour les taupes et les pigeons aux abords des stades, nous ne pouvons que conseiller à Roberto Mancini de porter un casque, du moins tant que Marco Andreolli sera joueur de l’Inter Milan...

 

Découvrez en vidéo Andreolli tirant sur son coach Mancini :

 

 

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 7932 fois

Dans le même theme

Loi Macron : quand Ribéry prend l'article 49-3 pour le score final d'un match de football

PSG : Van der Wiel veut participer à l'émission Le Maillon Faible pour prouver sa vraie valeur

Découvrez l'avion de l'équipe de France pour le Mondial au Brésil !

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour