Vous êtes ici : Accueil

Publié le 18 Août 2014 à 12:55

Interview : Brandao revient sur son coup de boule donné à Thiago Motta et ne regrette rien

L'image-choc du weekend qui a fait le buzz chez tous les médias, c'est le coup de boule de Brandao sur Thiago Motta après le match PSG - Bastia. Un geste prémédité qui a valu un nez cassé pour le milieu du Paris Saint-Germain. Présent aujourd'hui dans nos locaux, Brandao se confie pour l'Epique...

C'est avec son sourire habituel, mais avec une certaine gêne que Brandao est apparu dans nos locaux aujourd'hui. Une marque sur le front rappelle encore son mauvais geste du weekend qu'il ne regrette pas même s’il avoue à demi-mot s'être un peu trop emporté.

 

« Tout d'abord Brandao, bonjour, pourquoi cette altercation avec Thiago Motta ?

Oui, Bonjour... Et bien, tout le monde sait que Thiago Motta s'en prend aux joueurs à chaque match. Je l'avais prévenu qu'il fallait qu'il se calme, car ma patience avait des limites. Je tenais à venir le dire afin de clarifier les choses. Il a dit des mots que je ne peux pas raconter mais il sait qu'il n'aurait pas du dire tout cela...

 

Vous lui avez tout de même cassé le nez pour des paroles...

Mon geste je ne le regrette pas, mais j'avoue que mon intention n'était pas de lui casser le nez. Je ne cherchais pas à ce qu'il soit blessé, mais juste qu'il comprenne que parfois ses mots sont intolérables. Ce n'est pas la première fois qu'un joueur se plaint de lui, et un jour ou l'autre un joueur aurait pété les plombs comme moi. Je l'ai attendu à l'entrée des vestiaires, il m'a répété les mots qu'il venait de me dire sur le terrain alors que le match était fini. Pour moi, il le pensait donc vraiment, je me suis approché de lui, il m'a provoqué et le coup est parti. Quand j'ai vu qu'il commençait à saigner, je suis rentré rapidement au vestiaire pour ne pas aggraver la situation.

 

Pouvons-nous avoir plus de précisions sur les mots qu'il vous a dit ?

Ça, c'est entre lui et moi. Je peux juste dire qu'il a manqué de respect à toute ma famille et à moi. Il a évoqué par exemple mon passage à l'OM en répétant, pendant tout le match, la célèbre phrase que tout le monde évoque en parlant de moi : " Lé pas touché oh "... Il a également critiqué mon niveau de jeu, comme quoi je ne servais à rien à part pour faire des fautes et que je ferai mieux d'arrêter ma carrière...

 

Vous êtes au courant que cette affaire va aller loin...  »

Oh oui, je le sais... C'était une discussion d'homme entre lui et moi, malheureusement les caméras étaient présentes. Je ne regrette pas mon geste, juste l'image du football que j'ai pu donner à des millions de téléspectateurs. Je m'en excuse pour eux et notamment pour mon club Bastia que je viens de rejoindre et qui a misé beaucoup sur moi. Je devais le dire dans une interview et c'est pour cela que je suis là aujourd'hui. J'ai certes été un peu trop sanguin, mais, croyez-moi, il le méritait vraiment. Je suis désormais prêt à connaitre ma sanction qui, je l'espère, ne sera pas trop grave. J'aime trop le football et je ne veux pas arrêter aujourd'hui. Tout le monde fait des erreurs, je lui ai peut-être cassé le nez, mais ça, ce n'était pas du tout mon intention...

 

Pour rappel, Nasser Al-Khelaïfi a annoncé que le club parisien allait porter plainte et souhaite que Brandao soit suspendu à vie. La police pourrait même prendre en main le dossier et le joueur risque d'être licencié de son club après seulement deux matches disputés sous le maillot de Bastia. Un geste qui pourrait donc mettre un terme à sa carrière, mais qu'il ne regrette pas.

 

Pour ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion de voir les images de l'altercation entre Brandao et Thiago Motta, retrouvez-les ci-dessous en vidéo.

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 25872 fois

Dans le même theme

Ribéry embauché par W9 pour donner des cours d'allemand dans l'émission Les Marseillais

Le secret de la réussite de Marcelo Bielsa détruit à cause du café renversé

PSG - Barça : David Luiz dans le groupe seulement pour mettre l'ambiance dans le vestiaire

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour