Vous êtes ici : Accueil

Publié le 03 Septembre 2014 à 11:07

Jérémy Toulalan menace d’arrêter sa carrière !

Après les départs de James Rodriguez au Real Madrid et de Radamel Falcao à Manchester United, les actionnaires russes semblent faire marche arrière dans leur projet sportif ambitieux. Las de ces choix de carrière qui finissent toujours par s’écrouler comme un château de cartes, Jérémy Toulalan monte au créneau...

Didier Deschamps l’avait dit au moment de quitter le Rocher après sa finale perdue en Ligue des Champions contre le FC Porto en 2004 « l’AS Monaco ne fait pas partie des grands clubs ». Malgré la colère d’une poignée de supporters (soit la quasi-totalité des tifosis monégasques, NDLR), et une relégation en Ligue 2 plus tard, le projet russe avait tout pour faire mentir l’actuel sélectionneur des Bleus. Après une saison fantastique ponctuée par des recrues intelligentes, un jeu attrayant et une qualification pour la LDC, le projet sportif semble marquer le pas. « Que nous perdions nos meilleurs joueurs, c’est un fait. Que Monaco ne fasse rien pour recruter des stars, c’est un autre problème. Je ne veux pas être l’OM 2013-2014 incapable de marquer un seul point pendant ses 6 matchs de Ligue des Champions », annonce un Jérémy Toulalan dégouté. Les experts parlent de la crise politique en Russie, d’autres du divorce du président qui lui aurait coûté un œil, ou que le refus d’octroi d’un passeport monégasque serait à l’origine du manque de motivation du président du club. Les derniers observateurs, mieux renseignés, évoquent ensuite un investissement plus important dans le club chypriote de Famagouste où il ferait bon vivre. On susurre même dans les travées de Louis II que Moody’s souhaiterait faire baisser la note du club ! Peu importe la raison, l’ASM est en danger. Une situation que malheureusement Jérémy Toulalan a l’habitude de vivre.

 

Des mauvais choix rétrospectifs

 

« Je suis lassé des choix sportifs qui me conduisent dans le mur. Lorsque j’ai été révélé à Nantes, Arsenal et le Bayern Munich souhaitaient me compter dans leur rang avant que le club ne me juge intransférable. J’ai réussi à me barrer du FCNA juste avant leur descente en Ligue 2 ». Avec un transfert à l’Olympique Lyonnais, Toulalan semble avoir fait le meilleur des choix. Après deux titres de champion avec Jérémy, le club rentre dans le rang. La Coupe du monde 2010 est un véritable tournant dans la carrière du champion. Participer à la grève de Knysna a sans doute été son plus mauvais choix. « J’ai ensuite choisi de partir vers un projet très solide, celui de Malaga ». Malaga en faillite, les joueurs ne sont plus payés. Jérémy Toulalan doit trouver un nouveau port d’attache, un nouveau joujou de milliardaire en mal de hobbies. « J’ai vraiment l’impression que Monaco suit le même chemin que Malaga. Un recrutement intéressant, un projet ambitieux et puis Psshiiiit. C’est bien simple, si je ne reçois pas mon salaire à la fin du mois de septembre, je mets un terme à ma carrière pour devenir consultant sur une chaîne de sport ». Canal +, Eurosport et BeIn ont déjà fait savoir que leur effectif était au complet. Un proche du président de la chaîne cryptée nous a confié que l’étiquette de mouton noir qui collait dorénavant à la peau du pauvre Jérémy Toulalan n’était pas des meilleures publicités pour leur chaîne. « Dans le pire des cas, je reprendrais mes études d’économie ou je ferai croupier. Il paraît qu’ils recrutent chez Barrière ».

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 9880 fois

Dans le même theme

OGC Nice : Hatem Ben Arfa plaque tout et veut devenir le nouveau Pascal le Grand Frère

Chicharito : « Signer au FC Barcelone pour avoir plus de temps de jeu qu'au Real Madrid »

PSG : Al-Khelaïfi compare la prolongation de Hazard à une tristesse de la Saint-Valentin

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour