Vous êtes ici : Accueil

Publié le 08 Septembre 2014 à 13:39

La pizzeria "chez Gjergi" dépose le bilan après Portugal – Albanie

Une pizzeria authentique basée à Tirana, la capitale albanaise, a été victime d'un pari audacieux lancé par son propriétaire, le pizzaiolo Gjergj Katrioti. Ce dernier, ami avec le sélectionneur de l'Albanie Gianni de Biasi, aurait proposé sa formule de pizza remboursée en cas de victoire à l'extérieur à ses clients mais pas que...

La rencontre semblait complètement déséquilibrée. A Tirana, la capitale albanaise, ce match d’ouverture des qualifications de l’Euro 2016 faisait surtout figure de match de gala. Si la victoire surprise de l’Albanie a mis le pays en effervescence, ce n’est pas le cas de Gjergj Katrioti, pizzaïolo de l’ouest de la capitale.

 

Une pizzeria influente

 

Le pauvre Gjergj Katrioti nous rapporte son parcours : « originaire de Shköder, au nord du pays, j’ai décidé d’ouvrir un restaurant dans la capitale. Parti faire ma formation en Italie, j’ai naturellement décidé d’ouvrir une pizzeria. » Rapidement, Gjergj se fait un nom dans la gastronomie du pays. Il serait même à l’origine de l’arrivée de Gianni de Biasi à la tête de la sélection albanaise. « On s’est rencontré quand il entraînait le Torino. A ce moment-là, j’exerçais mes talents culinaires à Turin. Sa pizza préférée, c’était la Régina. Selon lui, c’était avec le choix de la plus simple pizza que l’on jugeait de la qualité de la pâte et donc du pizzaïolo. » Rapidement, les deux hommes se sont liés d’amitié et le goût des pizzas de Gjergj était devenu si indispensable dans la vie de Gianni de Biasi qu’après quelques mois à la tête de l’équipe de Levante, en Espagne, il est vite revenu à Torino retrouver ses fameuses Régina. Malheureusement pour lui, Gjergj avait des envies de retour au pays et c’est en 2009 qu’il embarque son four et ses sachets de sauce piquante pour retourner en Albanie. « Gianni était fou. Il a voulu se rapprocher de l’Albanie en acceptant le poste d’entraîneur de l’Udinese à Udine, située complètement à l’est de l’Italie. Et dès qu’il a su que le poste d’entraîneur de l’Albanie était à prendre, il a fait le forcing pour obtenir le poste. Sa table était déjà prête. »

 

Le pari de la pizza remboursée en cas de victoire à l’extérieur

 

Afin de pimenter sa vente de pizza les soirs de matchs, le pizzaïolo a l’habitude de promettre un remboursement des pizzas achetées dans son restaurant lorsque l’Albanie joue à l’extérieur. « Pour le match au Portugal, j’avais voulu augmenter un peu mon offre en proposant un remboursement multiplié par 10, et j’avais même promis à mon ami Gianni des livraisons de Régina pour toute l’équipe à vie en cas de victoire ! » Il faut dire que ce pari n’avait rien de farfelu. En 70 ans d’existence, l’équipe d’Albanie n’a jamais gagné à l’extérieur contre une équipe faisant partie des cadors européens. Ses principaux faits d’armes sont une victoire contre la Russie en 2004, un match nul contre l’Irlande du Nord en 1965 puis contre l’Allemagne deux ans plus tard, toujours à domicile. « Cette rencontre, c’était du 3000 contre 1, même sans Cristiano Ronaldo. » Pourtant, Gianni de Biasi, aussi connu pour son goût prononcé pour la Régina que par son jeu à l’italienne, a réussi à mettre en place la stratégie du catennachio à son équipe. Un effectif regroupé, capable de sortir en contre et de marquer un but sur sa seule occasion. « Aujourd’hui, je dois plus de 1,7 million aux habitants de Tirana, toujours optimistes, venus prendre une pizza chez moi. Je suis ruiné. »

 

L’Albanie viendra défier l’équipe de France au Stade la route de Lorient, à Rennes, le 14 novembre prochain. Espérons qu’un vendeur de galettes-saucisses ne fasse pas la même erreur que Gjergj Katrioti en proposant un remboursement semblable en cas de défaite de l'équipe de France !

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 13168 fois

Dans le même theme

Nicolas Anelka : « Je veux discuter avec l'entraîneur avant d'accepter le poste d'entraîneur-joueur »

Rennes envoie ses poussins dans un tournoi pour remporter son premier trophée depuis 1971

Quand l'Ice Bucket Challenge de Valbuena vire au drame

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour