Vous êtes ici : Accueil

Publié le 26 Janvier 2015 à 10:23

Philippe Mexès s’est cru au lit avec une femme lors de son accrochage avec Stefano Mauri

Le dérapage de Philippe Mexès ce week-end sur la pelouse du Stadio Olimpico est à mettre sur le compte de la passion amoureuse. Le joueur du Milan AC a tout simplement oublié qu’il était sur un terrain de football pour vivre une aventure passionnelle avec Stefano Mauri...

Tags : Milan, Expulsion, Mexes, Mauri, Lazio, Football

Auteur : Guillaume Blanc

Bien malheureusement pour le football italien, les images qui font le tour du monde aujourd’hui concernant le choc entre la Lazio Rome et le Milan AC mettent en scène l’accrochage olé-olé entre Philippe Mexès et Stefano Mauri plutôt que les buts de la rencontre (3-1 pour ceux que ça intéressent). Si beaucoup de personnes, qui affirment par ailleurs être expertes du football transalpin, parlent d’un dérapage pour qualifier le geste du Français, il semblerait surtout que nous ayons assisté à une scène torride entre deux adultes plus ou moins consentants. En effet, le défenseur du Milan AC assure avoir été provoqué par son adversaire du soir qui n’aurait pas hésité à le chauffer durant toute la rencontre, allant carrément jusqu’à s’interroger sur sa virilité. « J’ai vu un homme avec des cheveux longs me regarder langoureusement et me faire un sourire. Il s’est approché de moi et a remis en doute la taille de mon troisième bras. J’ai littéralement pété un câble et c’est très vite devenu bestial entre-nous », nous a narré Philippe Mexès, bien conscient que son idylle n’aurait jamais dû éclater au grand jour et encore moins sur un terrain de football.

 

Inévitablement, après une nuit qui porte conseille, le joueur des Rossoneri a dû admettre qu’il s’était légèrement emporté et qu’il aurait dû attendre la fin de la rencontre pour s’adonner à tous les plaisirs charnels dans l’intimité du vestiaire avec le bel étalon de Monza. Néanmoins, il assure n’avoir jamais voulu faire de mal au capitaine de la Lazio car c’est le genre de rapport qu’il entretient quand il est au lit avec une femme. « Bien sûr que je regrette mon geste. Mais que voulez-vous ? Je n’ai pas pu contrôler cette pulsion. Quand je suis au lit avec ma dame, c’est très fréquent que je sois fou-fou, que je l’insulte en italien et que je la prenne par derrière en lui tirant les cheveux avec ou sans son consentement… », nous confie le numéro 5 du Milan AC, qui tient malgré tout à garder une image de gendre idéal et même de père modèle.

 

Néanmoins, Philippe Mexès regrette l’attitude de ses partenaires qui ont cherché à le freiner là où ils auraient dû le stimuler ou lui venir en aide. Dans ce moment-là, l’ancien joueur de la Roma aurait tant aimé qu’un de ses coéquipiers lui apporte des ustensiles pour rendre cet instant encore plus beau et inoubliable. « Si seulement j’avais pu mettre la main sur des boules de Geisha ou une matraque de policier : Stefano Mauri aurait eu des séquelles irréversibles et aurait flirté avec les limites de son corps », peste l’ancien défenseur de l’équipe de France, déçu de ne pas avoir pu aller jusqu’au bout de son fantasme, regrettant d’avoir quitté le Stadio Olimpico la queue entre les jambes.

 

Découvrez en vidéo les images d'amours entre Philippe Mexès et Stefano Mauri :

 

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 43684 fois

Dans le même theme

Ibrahimovic : « C'est Zlatan qui mérite le surnom de The Special One et pas Mourinho »

Louis Nicollin veut battre le PSG et finir premier du championnat des pelouses de Ligue 1

PSG : David Luiz fait appel à Stéphane Plaza pour se trouver un appartement

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour