Vous êtes ici : Accueil

Publié le 06 Octobre 2014 à 12:26

Ribéry : ce petit village qui ne supporte plus son nom

Niché entre des collines verdoyantes et des champs de betteraves, Ribéry est un petit village de l’Aisne qui compte seulement 503 habitants. Et, bien qu’il semble apparemment plutôt tranquille, son nom poserait de grands problèmes à la population qui souhaiterait que la commune soit rebaptisée. Reportage...

Tags : Bayern, Munich, Ribéry, France, Village, Football

Auteur : Pippo Farfelino

Le maire de Ribéry, Jacky Lopait, un agriculteur de 67 ans, aime souvent le rappeler : « Ribéry, c’est un village de 503 habitants, mais avec cinq fois plus de vaches. » Les vaches, on en trouve beaucoup ici il est vrai. Mais ce n’est pas ce qui attire le plus l’attention lorsque l’on arrive dans le petit bourg. Les murs des maisons et des étables y sont en effet couverts de tags moqueurs reprenant des phrases prononcées par le joueur du Bayern Munich. Ainsi, on peut y lire par exemple : « Je suis quelqu’un que j’aime beaucoup rigoler, que j’aime blaguer », ou encore, « J’ai qu’ça qu’à dire ! » Néanmoins, certaines citations reviennent plus souvent que d’autres tel le cultissime : « J’espère que la routourne va vite tourner » et « Y en a y z’ont eu peur, y en a y z’ont rigolé. »

 

Mais les habitants, eux, rigolent moins à la vue de toutes ces dégradations

 

« Ils ont même taggué une vache avec une citation du joueur quelque peu obscure, je crois bien que c’était : J’ai apporté ma pierre à le déficit, c’est vraiment n’importe quoi leurs conneries ! D’ailleurs, pas plus tard qu’hier, ils ont changé la plaque de la rue Sainte-Marie en mettant une plaque rue Zahia Dehar à la place, c’est un sacrilège ! » s’est d’ailleurs emporté l’édile. La gendarmerie a donc diligenté une enquête pour retrouver les auteurs de ces faits, mais jamais personne n’a pu être interpellé à ce jour. Et l’affaire a pris une telle ampleur que Franck Ribéry lui-même en a été informé. Interrogé sur le sujet, le joueur avait d’ailleurs déclaré : «  Je comprends pas. Moi que j’ suis qu’un homme, que que  j’ suis pas un village.»

 

L’affaire agace en tout cas tout le monde dans la commune à qui le maire espère très rapidement trouver un nouveau nom. Une mesure qui se veut salutaire et qui espérons-le, ramènera enfin le calme dans ce petit village.

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 10268 fois

Dans le même theme

PSG : le vainqueur de The Voice animera le Parc des Princes pendant un an

Foot amateur : placé en garde à vue après s'être trompé dans le nom d'un footballeur

Un musée vantant les mérites de Bielsa ouvre à côté du centre Robert Louis-Dreyfus

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour