Vous êtes ici : Accueil

Publié le 22 Mai 2015 à 14:17

Saïd Ennjimi : « Le pire c'est que l'OM a pu me donner que les maillots de Dja Djédjé et Samba »

Saïd Ennjimi n'officiera plus en Ligue 1 cette saison. La commission fédérale des arbitres (CFA) a décidé de le suspendre à titre conservatoire pour avoir demandé six maillots dédicacés à l'OM en marge de la rencontre face à Lorient, qu'il a dirigée le 24 avril dernier. Déçu par la réponse des Olympiens et les maillots reçus, il aurait décidé de favoriser les Merlus pendant la rencontre. Explications...

Tags : OM, Marseille, Ligue1, Lorient, Suspension, Said, Ennjimi, Football

Auteur : Belaro

Après cinq heures d'audition, Saïd Ennjimi, l'arbitre nationalement reconnu, a vu sa suspension prolongée ce mercredi. La CFA lui reproche un manquement grave à la déontologie. Déçu, l'homme en noir avait alors dénoncé une chasse à l'homme et l'ambiance délétère qui régnait dans l'arbitrage français. Il a accepté de réagir au micro de l'Epique après cette décision : « C'est dur à encaisser. C'est une tradition quand je vais au Vélodrome. D'habitude, avant le match, je convoque le capitaine de l'OM dans le vestiaire des arbitres, à l'écart des caméras et on fait notre popote en famille. Mais comme on était déjà en retard au coup d'envoi, j'ai préféré rappeler l'engagement des Marseillais au moment de la traditionnelle poignée de main d'avant-match. Je lui ai dit qu'on s'arrangerait en fin de match, surtout qu'il me devait une petite ristourne par rapport à la dernière fois. Malheureusement, ça ne s'est pas passé comme prévu. Steve (Mandanda) m'a confié que le club était en rupture de maillots et qu'il ne lui restait en stock que ceux de Brice Dja Djédjé et de Brice Samba à m'offrir. J'ai pensé qu'il se foutait de moi, mais il était très sérieux. Je me suis dit que c'était vraiment un manque de respect de la part du meilleur gardien de Ligue 1. Lorsque je demande des maillots dédicacés pour les enfants, il va de soi que je veux ceux des meilleurs ! Lorsque je suis passé par Metz, Caen et Guingamp, on m'a même offert des maillots de Falcon, Privat et Jacobsen. Ici, on ne me propose aucun bon joueur et je dois payer les T-shirts. Il n'y a qu'à Marseille que l'on voit cela. »


C'est l'OM qui déguste

 

Dégoûté par la réaction du capitaine olympien, le natif de Casablanca se serait alors dirigé vers ses adjoints pour leur demander de fermer les yeux sur certaines actions du match : « On se connaît parfaitement avec Cédric (Shurra) et Christophe (Mouysset). J'ai simplement eu à leur faire notre clin d’œil distinctif pour qu'ils comprennent ce qu'ils avaient à faire. Une faute non sifflée, un contre avorté, un changement de possession en touche, bref rien de bien méchant. Mais si les Marseillais ont mangé en première période, on a évidemment notre part de responsabilité. »

 

Malheureusement pour le trio arbitral, la situation s’est gâtée : « À la pause, Steve est revenu me voir pour me dire qu'il blaguait avant la rencontre, et qu'évidemment il avait plein de maillots à nous dédicacer en fin de rencontre. Mais si, et seulement si, je donnais un petit coup de pouce à Marseille en seconde période. J'aurai dû leur offrir le droit de jouer à 12 avec deux gardiens dans les cages, ça les aurait plus aidés (rires) ! Honnêtement, c'était difficile de refuser, car j'avais fait une promesse aux petits enfants du Limousin à qui j'ai promis de rapporter des maillots de leurs idoles. Résultat, pendant la trêve de quinze minutes, j'ai dit à mes adjoints qu'on changeait de tactique pour la seconde période. Ça a fonctionné au début, mais que voulez-vous, je ne peux pas accorder un but par magie si le ballon ne franchit pas la ligne. Moi, j'avais fait ma part du marché. Au final, je me fais suspendre par la commission qui devait certainement être jalouse de mon traitement spécial. Et pourtant, ce n'est pas nouveau chez nous les arbitres. Vous croyez qu'on fait exprès d'être mauvais et de faire des fautes dans notre arbitrage ? Non, c'est l'équipe qui fournira les meilleurs maillots ou crampons qui aura notre avantage, c'est la loi du football, et cela depuis des années, bien avant Tapie ! Mais là, le pire c'est que l'OM a pu me donner que les maillots de Dja Djédjé et Samba, et je me fais prendre la main dans le sac pour ça... je suis dégoûté, et je n'ai plus envie de me taire. »

 

La suite, on la connaît, l'Olympique de Marseille s'est inclinée face à Lorient (3 - 5), un délégué marseillais est venu donner un sac rempli de maillots de l'OM non dédicacés que Saïd Ennjimi a gentiment refusé. Un rapport de Claude Tellène, superviseur du match, est paru et depuis le 7 mai, l'arbitre français n'est plus autorisé à fouler une pelouse, mise à part celle de sa compagne peut-être, qui doit à coup sûr lui offrir son maillot à chaque match...

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 24500 fois

Dans le même theme

Les obsèques de La Taupe tuée par Cavani mardi soir auront lieu en présence de Coach Vahid

Embargo russe : Valbuena interdit de jouer au Dynamo Moscou suite au nouveau décret de Vladimir Poutine !

OM : Bielsa furieux de voir une glacière immonde associée au nouveau maillot

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour