Vous êtes ici : Accueil

Publié le 01 Février 2015 à 10:59

Handball : Bertrand Roiné veut partager une bonne bière avec les Bleus après la finale

Bertrand Roiné, ancien Bleu devenu fer de lance de la sélection qatarie, se confie avant la finale de cette après-midi face à la France. Un match spécial pour lui. Le joueur est heureux au Qatar même si la bière ou la bonne ambiance des douches lui manquent...

Tags : Mondial, France, Qatar, Biere, Finale, Bertrand, Roine, Autres

Auteur : Guillaume Dupont

Champion du Monde avec les Bleus en 2011, on avait laissé Bertrand Roiné en 2012 en fin de contrat avec un des monuments du handball français Chambéry. Depuis il s’est engagé avec le club de handball de Doha et évolue désormais au sein de la sélection internationale du Qatar.

Encore un joueur de haut niveau qui cède aux pétrodollars du Moyen-Orient ? Pour le champion du monde 2011 l’assure, ce n’est pas uniquement l’aspect financier qui a motivé son choix. « À Chambéry, je jouais en équipe 1, j’étais international et pourtant j’étais obligé de cumuler deux emplois. En plus de mon statut de joueur professionnel, je travaillais comme employé municipal aux espaces verts et je faisais parfois même un peu de black pour payer mes factures, en tondant les pelouses des voisins, taillant leurs haies, etc. J'avais même mon petit camion blanc avec marqué dessus : " Avec Roiné c'est nettoyé ! " Je l'adorais, et je l'ai toujours d'ailleurs, il est en France au cas où. Car depuis que je vis à Doha, je n'en ai plus besoin. J’ai même enfin pu acheter un iPad à ma femme et j’ai pu changer la courroie de la Renault19, qui elle me suit partout ! Mais c’est avant tout pour d’autres raisons que j’ai pris la direction du Moyen-Orient. »

En effet selon nos informations, l’Angleterre s’intéressait à l’arrière gauche et son mètre 98. Depuis les jeux de Londres, l’Angleterre cherche elle aussi à incorporer d’anciennes gloires du handball afin d’améliorer le niveau de sa sélection. L'intéressé s'est d'ailleurs expliqué sur le sujet. « Même si là-bas au Qatar, niveau alcool c'est plus difficile qu'en Angleterre, je voulais trouver le soleil, et en Angleterre j'aurais cherché longtemps ! »

« Je ne joue pas au handball pour boire de la pisse ! »

Le joueur semble donc connaître des difficultés à tirer sa nouvelle équipe vers le haut. « Bien que les résultats nous sourient dans ce Mondial avec le Qatar, trouver un équilibre et une cohésion au sein de cette équipe s’avère complexe, ici tous les joueurs boivent non seulement de l’eau pendant les matchs, mais aussi après ! En France à la fin de chaque match nous célébrons chaque victoire autour d’une bonne bière bien fraiche par exemple, cette bière va de pair avec la chaude ambiance des vestiaires et notamment sous les douches. Ici je dois bien l’avouer j’ai du mal à me faire à ces nouvelles coutumes où l’alcool et la proximité entre copains sont exclus. »

L’intéressé nous a tout de même concédé que le coach Valero Rivera avait tenté d’intégrer cette coutume à son vestiaire, cependant avec des bières sans alcool. Bertrand Roiné, bien qu’ayant apprécié cette initiative a invectivé ses partenaires en déclarant : « Les mecs, il faut faire quelque chose, ok on gagne nos matchs, mais je ne joue pas au handball pour boire de la pisse ! »

Il ne fait aucun doute que si son choix s’était porté sur la sélection britannique, ce genre d’accrocs n’aurait jamais eu lieu. Espérons tout de même que Bertrand Roiné ne devienne pas le premier joueur de l'histoire champion du monde avec deux sélections différentes cette après-midi, ce qui signifierait la défaite de la France. Le joueur ayant dans tous les cas décidé de partager une bonne bière avec ses anciens coéquipiers après la finale, défaite ou non. « Dans tous les cas, des bières sont déjà prévues avec mes anciens coéquipiers, j'ai hâte ! J'aimerais bien aussi faire un tour dans leur douche après le match, pour revivre un peu d'émotion ! »

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 10064 fois

Dans le même theme

Lance Armstrong « Tout petit déjà je balançais mes camarades, dénoncer ma femme était logique »

Super Bowl : la majorité des Français se demandent encore si ce n'est pas une compétition de Bowling

Beach Soccer : le Groenland échange ses glaçons contre du sable du Brésil pour organiser le Mondial

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour