Vous êtes ici : Accueil

Publié le 22 Janvier 2015 à 13:54

CAN 2015 : la célébration du gardien Robert Kidiaba serait due à des hémorroïdes

Robert Kidiaba, le gardien du Congo, est notamment connu pour ses petits sauts rapides pour fêter les buts de son équipe. Face à la Zambie, il a d'ailleurs refait sa célébration qui fait rire tout le monde. Interrogé sur le sujet, il avoue devoir faire ce geste à cause de démangeaisons dues à des hémorroïdes...

Tags : Buzz, Célébration, But, CAN, Congo, Zambie, Robert, Football

Auteur : Alvin Lawson-Tychus

Robert Kidiaba, le gardien du Congo, est un personnage à part. Ce nom n'évoque pas forcément grand-chose à tous les amateurs de football, mais vous devriez connaitre ses célébrations assez spéciales qui sont restées dans la mémoire de chacun. Souvenez-vous, durant la coupe du monde des clubs en 2010 avec le Tout Puissant Mazembé, le gardien a fait le tour du net avec ses petits sauts sur son postérieur pour célébrer les buts de ses coéquipiers. Rebelote cette année à la Coupe d'Afrique des Nations avec la sélection de la République Démocratique du Congo. Mais la raison de ce geste récurrent est elle bien plus regrettable.

 

Des hémorroïdes qui font rire toute la planète

 

Après le match nul obtenu lors du premier match de la République Démocratique du Congo contre la Zambie de Mayuka (1-1), le portier des léopards a accordé à nos journalistes de l'Epique une interview confession. Il y revient sur cette célébration surprenante et sur sa véritable signification. « Cela fait près de 5 ans que je garde le secret, mais ça va bien se savoir un jour de toute manière... ne pensez pas que je saute sur mon fessier pour amuser la galerie, loin de là. Le vrai problème est que j'ai des hémorroïdes depuis longtemps, et ça fait mal ! » nous avoue Kidiaba. «  Je suis allé voir tous les médecins d'Afrique, tu parles... tous des charlatans ! Personne n'a réussi à me soigner, personne ! J'ai tout fait, plantes, médicaments, vaudou, rien ne marche ! Alors la seule solution que j'ai trouvée est de sauter sur la douleur, ça me soulage pendant les matchs... du coup quand mon équipe marque un but, et bien j'en profite pour faire le plus de sauts possibles pour me soulager et pouvoir continuer le match » ajoute le gardien un brin agacé.


Après une question sur la récurrence de sa « médecine maison », Kidiaba en a profité pour envoyer un message à ses attaquants. «  Mais qu'est ce que vous croyez ? Je ne vais pas sauter pendant 90 minutes en priant pour que ça pète, il y a une compétition quand même à tenir. Du coup je profite du temps de replacement après un but pour me soulager, c'est plus sur. En plus le monde entier croyait que c'était une danse de la joie ou un truc du genre, alors parfait ! Par contre, je peux vous dire que ce n’est pas toujours facile quand tu comptes sur un Mbokani ou un Bolasie pour marquer vite... les minutes sont longues, très longues, et en attendant, ben bibi il a mal au cul-cul... » assène-t-il en se frottant le bas du dos.


C'est donc avec un gardien amoindri que les hommes de Florent Ibengé se dirigent vers leur deuxième match de la CAN, mais plein de bonne volonté, puisqu'il a pris la résolution cette année d'arrêter de manger épicé. Et puis, qui sait, peut-être que cette nouvelle boostera les attaquants congolais à mitrailler les cages adverses. De simples hémorroïdes pourraient-elles amener les léopards au sommet de l'Afrique ? Affaire à suivre...

 

Découvrez en vidéo la célébration originale de Robert Kidiaba :

 

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 18772 fois

Dans le même theme

Saïd Ennjimi : « Le pire c'est que l'OM a pu me donner que les maillots de Dja Djédjé et Samba »

Nasser Al-Khelaifi veut faire disparaitre l'accent du sud de Laurent Blanc

FIFA : Domenech certain que le scandale du bus à Knysna a été corrompu par Sepp Blatter

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour