Vous êtes ici : Accueil

Publié le 18 Décembre 2014 à 12:27

Cinéma : Le film sur la carrière de Ben Arfa sera un remake de Dumb and Dumber

Nouvelles révélations grâce aux hackers responsables du piratage de Sony Pictures : Hatem Ben Arfa, en disgrâce en Angleterre, préparerait un remake de Dumb and Dumber dont la sortie serait prévue au cours de l’été 2015.

Tags : newcastle, Cinéma, Film, Ben, Arfa, Hatem, Hull, Football

Auteur : Guillaume Blanc

On commence à en savoir davantage sur le projet cinématographique retraçant la carrière d’Hatem Ben Arfa. Grâce aux hackers qui ont réussi à se connecter sur les serveurs de Sony Pictures, la société américaine envisagerait de mobiliser tous ses moyens financiers et son savoir-faire pour pondre un chef d’œuvre saluant la brillante carrière du joueur formé à Clairefontaine. Parce que c’est Hollywood, Hatem Ben Arfa a bondi sur une telle opportunité, lui qui a du mal à se mettre sous les feux des projecteurs à Hull ou Newcastle. « Oui, si je peux produire mon film à Hollywood et porter les couleurs des Los Angeles Galaxy, ce serait une formidable opportunité pour moi. Ce serait génial de marcher sur les pas de David Beckham », nous a confié Hatem Ben Arfa lorsque nous l’avons croisé hier après-midi à l’Aquaboulevard en train de manger un melon.

 

Comme souvent, Hatem Ben Arfa voit les choses en grand et ne se donne aucune limite à ses rêves. Lui qui souhaite un film dans la lignée de Dumb & dumber a déjà bien avancé dans l’écriture du scénario. Les personnages prennent forme et il sait quels types d’acteurs il aimerait intégrer au casting. « J’ai envie de faire un film qui rend hommage aux idiots dans le football. J’essaie de convaincre d’autres joueurs de s’associer à mon projet », prévient l’un des enfants terribles du football français, bien décidé à réussir sa reconversion une fois qu’il aura raccroché les crampons. D’après quelques indiscrétions lâchées par l’entourage du joueur, Hatem Ben Arfa chercherait à convaincre Nicolas Anelka, Karim Benzema, Jérémy Ménez ou Samir Nasri de partager l’affiche à ses côtés.

 

Huit ans avant lui, Vikash Dhorasoo avait déjà ouvert la voie en filmant la Coupe du Monde 2006 depuis le banc des remplaçants. Aujourd’hui, celui qui assure ses fins de mois en jouant au poker est ravi de voir que d’autres joueurs nourrissent la même ambition et se donnent les moyens de percer dans le septième art. « Je suis content d’avoir ouvert la voie. C’est important de révéler des vocations. C’est une bonne chose si, grâce à moi, Hatem Ben Arfa s’intéresse à la culture », s’est félicité Vikash Dhorasoo tout en essayant de prendre le tapis de Raymond Domenech.

 

Mais, contrairement à son illustre aîné, Hatem Ben Arfa espère que son film ne soit pas condamné à l’anonymat des petites salles d’auteur. Lui, ce qu’il veut, c’est de l’avant-première sur tapis rouge, des flashes de paparazzis qui crépitent et du champagne qui coule à flot. Le natif de Clamart se montre catégorique : au cinéma, il refuse toute idée d’échec. « J’ai déjà du mal à accepter l’idée que je ne recevrais jamais le Ballon d’Or. Je crois que je ne m’en remettrais pas si on me privait d’un Oscar ou d’un Golden Globe », ambitionne Hatem Ben Arfa, bien décidé à avoir une carrière encore plus brillante que Jean Dujardin de l’autre côté de l’Atlantique.

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 13376 fois

Dans le même theme

Lens : Hafiz Mammadov a perdu sa fortune en investissant dans la frite belge

FIFA 16 : après les équipes féminines, EA Sports annonce un système de pots-de-vin inédit !

Découvrez l'avion de l'équipe de France pour le Mondial au Brésil !

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour