Vous êtes ici : Accueil

Publié le 09 Novembre 2014 à 12:56

Clasico : le PSG autorise Edinson Cavani à tirer à vue face à l'OM

Exceptionnellement, pour la réception de l’OM, Edinson Cavani aura droit de célébrer ses buts avec un véritable fusil et pourra même tirer à balles réelles sur les supporters marseillais présents dans la tribune des visiteurs.

Tags : OM, PSG, Cavani, Célébration, But, Clasico, Fusil, Football

Auteur : Guillaume Blanc

Si le Parc des Princes sera particulièrement bien surveillé ce dimanche soir pour la venue de l’Olympique de Marseille avec pas moins de 1.000 policiers mobilisés, 866 stadiers, 700 CRS et 300 hommes issus de différents services de la préfecture de police de Paris, la direction du Paris Saint-Germain est parvenue à négocier avec le ministère de l’Intérieur une dérogation pour qu’Edinson Cavani puisse célébrer ses buts avec un véritable fusil de chasse et tirer des cartouches sur la tribune des visiteurs. « On fait ce qu’on veut. Ici, on est chez nous », s’est réjoui Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, en sortant de l’ambassade du Qatar ce matin.

 

Pour définitivement tourner la page entre Edinson Cavani et Nicolas Rainville, la Ligue de Football Professionnelle estime que c’est une bonne chose de donner l’autorisation à l’Uruguayen de célébrer ses buts avec un fusil de chasse et des balles réelles. Cela permet de remettre les compteurs à zéro et de montrer que le football français est capable de respecter les grands joueurs. « Cette autorisation a été accordée de manière exceptionnelle pour qu’Edinson Cavani pardonne à la LFP son expulsion lors de Lens-PSG le mois dernier », nous a justifié Frédéric Thiriez, le président de la LFP, quand nous l’avons joint par téléphone.

 

En apprenant qu’il aura effectivement le droit de fêter ses buts dimanche soir avec une véritable arme à feu et de vraies munitions, Edinson Cavani a décidé de redoubler d’efforts toute la semaine au Camp des Loges pour se montrer le plus efficace possible devant le gardien. L’Uruguayen, qui tient plus que tout à sa réputation de Matador, n’a pas seulement perfectionné ses gammes devant le but, il a aussi préparé sa célébration avec beaucoup de minutie. « Je me suis entraîné deux heures devant le but tous les jours de la semaine. Mais j’ai aussi pris un abonnement illimité au Paintball Zone de Villennes-sur-Seine et au Laser Quest de Maurepas pour répéter ma célébration de but. Je prévois un véritable carnage », nous a déclaré le numéro 9 du PSG lors d’un entretien exclusif. L’Uruguayen prend très à cœur ce privilège qui lui est accordé et reconnaît que la sortie du dernier opus de Call of Duty en début de semaine lui a permis de répéter ses gammes bien au chaud, en plein milieu de la nuit.

 

Si tout le monde prend très au sérieux le retour de Zlatan Ibrahimovi? à la pointe de l’attaque parisienne, le staff de Laurent Blanc refuse pour autant à laisser de côté son Matador. En effet, l’entraîneur à la crotte de nez compte profiter de tous ses atouts offensifs pour faire trembler les filets et revenir à un point du leader marseillais. Le Cévenol a conscience que son équipe ne dispose pas d’un seul élément pour faire basculer le match en sa faveur et serait ravi de voir l’ancien joueur de Naples faire des merveilles devant le but. « Vous savez, Edinson est un joueur qui marche à l’affect. Si le fait de célébrer un but avec un fusil et des balles réelles peut lui redonner confiance, alors je ne vois pas d’inconvénient à ce qu’il abuse de la Dragounov », a reconnu Laurent Blanc lors de la traditionnelle conférence de presse de veille de match.

 

Finalement, il n’y a que chez les Marseillais où on ne semble pas apprécier une telle information. Les Phocéens sont furieux contre Vincent Labrune qui n’a pas eu la présence d’esprit de recruter un vrai tueur devant le but. Ils considèrent qu’ils ne viennent pas à Paris à armes égales : si Edinson Cavani a droit au fusil pour manifester sa joie après un but, ce n’est pas avec un Big Mac qu’ils vont se montrer crédibles… « Je trouve ça dégueulasse : on n’a pas de guerrier devant le but. Si André-Pierre Gignac marque ce soir, il va faire quoi ? », a ragé Philippe Fragione, le célèbre chanteur d’IAM et grand supporter de l’OM, lorsque nos confrères de La Provence lui ont appris la nouvelle.

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 9400 fois

Dans le même theme

Gillette devient le nouveau sponsor officiel du spray des arbitres pour les 4 prochaines années !

Cabaye, Gignac et Gourcuff furieux contre leurs notes à Football Manager 2015

KFC voit d'un mauvais oeil le retour de Gignac en équipe de France

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour