Vous êtes ici : Accueil

Publié le 13 Mars 2015 à 09:24

Ibrahimovic : « C'est Zlatan qui mérite le surnom de The Special One et pas Mourinho »

Ancien protégé du coach portugais, le Suédois n’en démord pas depuis quelques semaines, José Mourinho lui aurait piqué son surnom et aurait même un tatouage de lui sur la fesse gauche. Retour sur une affaire révélée quelques jours après l'exploit du PSG face à Chelsea en Ligue des Champions...

Tags : Mourinho, PSG, Paris, zlatan, ibrahimovic, LdC, Chelsea, Football

Auteur : John Horovitz

C’est en ce petit matin brumeux de mars que nous sommes partis à la rencontre du non moins connu buteur du PSG, Zlatan Ibrahimovic. Il nous accueille chez lui accompagné de ses deux chiens, Maxwell en référence à son café préféré et Edinson, de ses propres mots « Au moins quand je lui dis de la fermer, lui, il écoute ! ». Le buteur francilien sous ses apparats de colosse paraît néanmoins sur le vif. En effet, depuis plusieurs semaines maintenant, il a appris une tragique nouvelle qui ne cesse de le remuer intérieurement « J’en ai eu la chiasse pendant 15 jours ! » dit-il dans un français quasi parfait.

 

La rumeur qui le secoue à éclater de ça il y a maintenant plus d’un mois, à l’heure ou le PSG recevait Chelsea lors de la phase aller des huitièmes de finale de la Champions League. C’est, de l’aveu de l’intéressé « En sortant des chiottes, que j’ai tout appris ». La mine déconfite, le teint pâle, des cernes jusqu’aux chaussettes, c’est l’incompréhension qui demeure chez le Suédois « Moi, Zlatan, j’ai beaucoup pleuré… beaucoup… c’est... » il sanglote « C’est du vol. Du vol ! » dit-il après s’être repris.

 

Très calmement et après 2 caresses promptement donnaient à Edinson, il revient avec nous sur l’affaire « Quand je suis sorti (des toilettes) un supporter m’a demandé un autographe… Moi, Zlatan ! Zlatan Ibrahimovic ! Je lui ai signé : The Special One for Brian. C’est là… » il s’effondre à nouveau, visiblement le meilleur buteur de la saison dernière ne s’en est toujours pas remis, il reprend « Brian, le supporter de Chelsea, s’est foutu à rire. Il m’a dit, toi, Zlatan, tu n’es pas The Special One, mais tu peux être… » il soupire « The Special Two ! », il s’effondre à nouveau.

 

Inconsolable le suédois paraît toucher dans son égo, il réussit néanmoins entre deux sanglots à nous affirmer « Mourinho ? Je vais le Zlataner ! C'est Zlatan qui mérite le surnom de The Special One et pas Mourinho » avant de succomber une nouvelle fois. Il faut dire que lui et le coach portugais entrainaient une relation très fusionnelle à tel point que, selon l’intéressé « Mamou* s’était fait tatouer un portrait de ma tête sur ses fesses ». Toujours dans le cirage Zlatan se confie un peu plus « Être numéro deux, ça vaut la peine de mort chez les Ibrahimovic ! Si je reviens chez moi je suis très mal… », il souffle « Je vais y passer bordel ! Je suis cuit ! Je suis cuit ! »

 

Comme son interview le laisse penser, le suédois semble au bout du rouleau, il nous affirme, toujours dans un français parfait « On va déposer une main courante, peut-être 2, voir 3… Je ne comptais pas en arriver là, mais si j’y suis obligé, je vais déposer le bras ! » avant de conclure pessimiste, « Au point ou l’affaire en est, je ne vois pas d’autre solution, je pense que c’est la goutte d’EPO (sic) de trop, notre relation est finie et… Mamou… » il soupire « J’en suis sûr ! Il va se faire détatouer mon portrait », il s’effondre une dernière fois, pensant probablement à son visage qui trônait depuis plusieurs années déjà sur la fesse gauche du coach portugais, nez face au vent, idéalement orienté côté lune.

 

Avant de nous raccompagner hors de chez lui, le colosse tient à nous faire une ultime précision qui a le don de lui remonter le moral « Au moins, ça y fera mal au cul ! ». Il ferme ainsi la porte, non sans un certain sourire, mais avec cette sensation que plus qu’un tatouage, Mourinho a sans doute perdu un bout de sa chair.

 

*Mourinho comme il l’appelle.

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 24932 fois

Dans le même theme

Mercato : le PSG recrute Novak Djokovic pour briller au tennis-ballon

L'Irlande aime également Domenech et lui offre une main en or pour le lui prouver

PSG : Laurent Blanc avait prévu d'offrir un sèche-cheveux à Cavani hier soir

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour