Vous êtes ici : Accueil

Publié le 24 Décembre 2014 à 14:49

L'Epique type de la phase aller - Ligue 1 2014-2015

Fêtes de fin d'année riment également avec fin de la première partie de la saison de Ligue 1. Une phase aller qui nous a fait rêver comme à son habitude. Avec la découverte des onze joueurs qui composent notre Epique type, vous allez obligatoirement passer de bonnes fêtes.

Tags : OM, Equipe, Ligue1, PSG, Brandao, Morel, Cabaye, Football

Auteur : La rédaction

Découvrez l'Epique type de la phase aller de Ligue 1 2014-2015. Onze joueurs et sept remplaçants que tous les clubs de Ligue 1 aimeraient avoir. Créativité, technique, vista, vitesse, il n'y a pas de mots pour décrire les joueurs composant ce onze type hors du commun.

 

 

Gardien de but : Rémy Vercoutre (Caen)

Un début de saison tonitruant où il a démontré tout son talent dans son nouveau club, l'Olympique Lyonnais peut se mordre les doigts de voir l'un de ses anciens gardiens dans l'Epique type de la première partie de saison de Ligue 1 2014-2015. Pas de doute, on le préfère largement quand il anime un vestiaire. Heath Ledger nous avait prévenus : le plus beau rôle de Rémi Vercoutre est incontestablement celui de joker.

 

Latéral droit : Grégoire Puel (Nice)

Parce que Papa Puel nous a donnés un billet pour placer son fiston dans notre classement honorifique, nous avons accepté de nous laisser corrompre (un peu comme toutes les rédactions et parce qu'il faut bien payer notre connexion Internet). Véritable chouchou du public de l'Allianz Riviera, le jeune latéral multiplie les bonnes prestations à tel point que l'Allianz Arena songerait à lui. Ou pas.

 

Défenseur central droit : Marc Planus (Bordeaux)

Une titularisation, un but. Chapeau l'artiste, il n’y a pas plus propre. Avec un nom pareil, il n’y a pas à tortiller du cul pour chier droit : cette place n'est pas volée !

 

Défenseur central gauche : Sylvain Armand (Rennes)

Buteur face aux Nantais, Sylvain Armand n'a pas manqué son retour à La Beaujoire avec le maillot de l'éternel rival sur les épaules. Dommage que ce soit un CSC...

 

Latéral gauche : Jérémy Morel (Marseille)

Repositionné défenseur central par Marcelo Bielsa, on sait tous que sa meilleure place est arrière latéral gauche. Car, avec l'ancien Lorientais, c'est toutes les semaines Noël pour les supporters. Ses centres manqués trouvent toujours preneur dans le public, au plus grand dam d'André-Pierre Gignac et Michy Batshuayi.

 

Milieu centre droit : Yohan Cabaye (Paris)

Resplendissant en championnat, l'ancien Magpie s'est imposé avec une maturité déconcertante sur et en dehors du terrain (surtout en dehors d'ailleurs). 25 M€ pour couper des oranges, il incarne pleinement ce PSG bling-bling.

 

Milieu centre gauche : Véronique et Adrien Rabiot (Paris)

Au PSG, tout le monde a compris qu'Adrien ne ferait rien sans Véronique. Pour notre Epique type, c'est la même chose. Quand il éternue, c'est sa mère qui se mouche. Sur un terrain, Maman veut et Fiston exécute. La légende raconte que si son père l'avait reconnu à la naissance, il serait titulaire à Nice comme ses autres demi-frères...

 

Milieu offensif droit : Marvin Martin (Lille)

Il continue sur sa lancée de son premier match avec l'équipe de France. Son entraîneur René Girard ne tarit d'ailleurs pas d'éloges sur son protégé. Pour lui, c'est certain, grâce à Marvin Martin il peut mettre en place ses meilleures tactiques dans le but d'obtenir des fabuleux 0-0 voire 1-0 à l'arraché.

 

Milieu offensif centre : Yoann Gourcuff (Lyon)

Après son 324e jour d'infirmerie depuis le début de l'année, il semble enfin apte. Il va sans dire que ce joueur est au-dessus de la moyenne et sa place dans ce onze ne souffrira d'aucune controverse. Yoann ne manquera pas de remercier les kinés de l'OL, sans qui cette récompense n'aurait pas été possible.

 

Milieu offensif gauche : Gaël Danic (Lyon)

À Lyon, on est fier de Gaël Danic, parfois plus que de Yoann Gourcuff. Et pour s'assurer de le garder un peu plus longtemps, on n'hésite pas à déclarer publiquement qu'il n'a pas sa place dans le onze titulaire. Et pourtant, à chacune de ses entrées, il n'hésite pas à remercier les supporters pour leur soutien en leur envoyant quelques ballons sur des centres millimétrés.

 

Buteur : Brandao (Bastia)

L'ensemble des rédacteurs de L'Epique est triste de ne pas avoir profité plus longtemps de l'attaquant du SC Bastia. La faute à un Je Te Tiens, Tu Me Tiens Par La Barbichette un peu trop virulent. Pour son peu de matches joués, il mérite tout de même cette place de choix où il pourra délivrer à l'envie toutes les pralines qu'il veut.

 

Les remplaçants, ou coupeurs d'oranges :

Parmi les remplaçants, on peut retrouver comme gardien de but, Azbe Jug (Bordeaux), en défenseurs, Doria (OM) et Bakary Koné (Lyon), en milieux André Poko (Bordeaux) et Yannick Cahuzac (Bastia), et en attaquants Lucas Barrios (Montpellier) et Djibril Cissé (Bastia).

 

Toute la rédaction de l'Epique vous souhaite de passer de bonnes fêtes de fin d'année. On se retrouve très rapidement pour des articles toujours plus proches de la vérité.

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 18308 fois

Dans le même theme

PSG : le vainqueur de The Voice animera le Parc des Princes pendant un an

L'OM concurrence le PSG et sort sa gamme de chips pour l'apéritif !

Canal+ boycottera aussi l'OM et le PSG avec des coupures publicitaires pendant leur match

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour