Vous êtes ici : Accueil

Publié le 03 Décembre 2014 à 13:56

Lens : Hafiz Mammadov a perdu sa fortune en investissant dans la frite belge

Après la nouvelle défaite du RC Lens hier soir, le débat sur l’engagement financier d’Hafiz Mammadov a pris une nouvelle tournure aujourd’hui. Si le richissime homme d’affaires azerbaïdjanais ne peut plus subvenir aux besoins des Sangs et Or, c’est que son investissement dans la frite belge est désastreux. Explications...

Tags : Ligue1, Mammadov, Hafiz, Lens, Supporter, Martel, Belge, Football

Auteur : Tioneb

« Mamadov a tué le RC Lens ». Par ces mots pleins d’amertume, Antoine Kombouaré n’y va pas par quatre chemins. Certes, l’homme d’affaires, en rachetant le club en 2013, voulait un destin du RC Lens à la Paris Saint-Germain. « Je suis habitué à être l’entraîneur de transition entre un club moyen et un club star racheté par des fonds douteux de l’Orient. Je m’étais préparé mentalement à être remercié en milieu d’année en étant premier du championnat. Malheureusement, les problèmes économiques de notre repreneur ont fait capoter pas mal de projets. » Pendant l’été, la LFP et la FFF avaient mis en garde les dirigeants du RC Lens en brandissant le spectre d’une rétrogradation administrative en Ligue 2. Tout le football français, et surtout les supporters du club, s’étaient élevés contre cette injustice qui a soulevé alors plus de protestation que la destinée du club de Luzenac. Plusieurs mois plus tard, le Racing Club de Lens est au plus mal. Interdit de recrutement, les Lensois ont pourtant réussi à remporter quelques matchs laissant la place de lanterne rouge à l’En Avant de Guingamp. Aujourd’hui plus que jamais, des doutes subsistent sur l’investissement du très secret Hafiz Mammadov.

 

Une histoire belge

 

D’aucuns affirmaient que les affaires de l’Azerbaïdjanais étaient au plus mal. D’autres que les autorités locales avaient procédé à son arrestation. L’excuse des jours fériés consécutifs avaient même été avancée en juillet. Un groupe évangélisto-salafiste de la pop indus de l’underground finlandais avait même revendiqué l’appartenance à leur secte en affirmant que leurs dogmes résidaient sur le refus des virements bancaires. Gervais Martel, joint par l’Epique a en fait une autre explication : « Amoureux du RC Lens, j’ai vraiment dû tout inventer pour que le club continue de vivre. Des jours fériés successifs, des difficultés conjugales… je serai même allé jusqu’à une carence en vitamine D s’il avait fallu. Mais j’ai découvert le pot aux roses. Hafiz Mammadov, en visite dans le nord pendant l’été, s’est laissé tenter par une frite (un cornet en fait, NDLR) dans une friterie belge. Celle-là même qui est cuite deux fois dans de la graisse de bœuf. Il a ouï dire que les Belges souhaitaient l’inscrire au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ni une ni deux, notre homme d’affaires flaire le bon coup et investit massivement dans la frite belge. Mieux – ou pire – il a décidé de développer la frite dans son pays avec de la graisse de poulet. Cette dernière étant moins facile à trouver que la graisse de bœufs, il a fait des dépenses colossales pour se remettre à niveau. Ruiné, il a proposé aux joueurs d’être rémunérés en kilos de frites. »

 

Si l’amateurisme de Mammadov est à déplorer, des conseillers fort bien inspirés l’ont prévenu qu’une information comme celle-là ne pouvait pas passer pour les supporters du RC Lens. En effet, si personne n’a vraiment cru au retour rapide de Lens en Ligue des Champions, les supporters Sangs et Or comprendraient encore moins qu’on puisse préférer une frite belge à la meilleure frite du monde, celle du Stade Bollaert.

 

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 21240 fois

Dans le même theme

Les fans de Yoann Gourcuff en colère après ses deux buts de dimanche

KFC voit d'un mauvais oeil le retour de Gignac en équipe de France

Une association de vers de terre pourrait obliger Cavani à remodifier sa célébration de but

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour