Vous êtes ici : Accueil

Publié le 22 Septembre 2014 à 20:21

Nasser Al-Khelaïfi à l'origine du retour en politique de Nicolas Sarkozy !

Ce n’était qu’un secret de polichinelle. Pour l’ensemble des observateurs politiques français et internationaux, le retour de l’ancien Président de la République n’était qu’une question de temps. Mais la véritable raison de ce come-back s'appuie en fait sur une demande express du PSG, et plus précisément du président Nasser Al-Khelaïfi. Explications...

Depuis ses premiers mandats politiques à Neuilly, puis dans ses fonctions gouvernementales et présidentielles, Nicolas Sarkozy n’a jamais caché son attirance pour l’équipe du Paris Saint-Germain. Depuis deux ans, les Français peuvent voir l'ancien président de la République mal rasé, le teint légèrement hâlé, effectuer son footing à Central Park, sur les planches de Deauville ou tout simplement dans les tribunes du Parc des Princes. Nombreux sont ses amis à avoir déclaré qu'il appréciait fortement cette vie de bohême dans laquelle sa cote de popularité était partiellement retrouvée. Interrogé longuement dans le JT de France 2 dimanche soir, Nicolas Sarkozy nous a dévoilé, après le match du PSG face à Lyon, les véritables raisons de son retour. « C'est vrai que j'ai gardé d'excellents rapports avec le PSG. Mieux, j'ai une place perpétuelle dans la tribune présidentielle et j'aime discuter avec Ibra après les rencontres. J'ai décidé de revenir en politique. Pourquoi? je vais vous le dire. Cette place dans la tribune est un échange de bons procédés avec le Qatar dont j'ai été le promoteur lorsque leurs capitaux sont venus s'installer dans la capitale. Aujourd'hui, Nasser Al-Khelaïfi a besoin de mon soutien. La FIFA évoque le fait que la Coupe du monde ne devrait plus se jouer dans le pays du Golfe en 2022. Je me dois de revenir en politique pour que la France pèse de tout son poids dans la résolution de ce dossier. »

 

Parti Sans Gêne

 

Nicolas Sarkozy n’a pas hésité à nous faire part de sa plus grande motivation à aider son grand ami Nasser. « Pour moi, la devise "rêvons plus grand" est tout un symbole. Même si je suis souvent brocardé pour ma petite taille, je veux montrer que l'on peut faire de grandes choses en partant de peu. C'est ce que le Qatar a fait à une époque où les meilleurs joueurs des dix dernières années étaient Fabrice Fiorèse et Charles-Edouard Coridon. En plus, Nasser m'a promis de participer à un entraînement avec les joueurs pros de la capitale si j'arrivais à revenir sous les projecteurs. Zizou a été un bon ambassadeur pour le Qatar, mais il faut qu'il laisse aujourd'hui la place aux professionnels, tellement j'ai accumulé de l'expérience, tellement j'aime le PSG, tellement Hollande et son club de Tulle en PH vont pleurer...»

 

 

Pendant son intervention, Nicolas Sarkozy a même évoqué le fait de faire changer de nom à l’UMP. Ce dernier a même évoqué en « off » à nos journalistes qu’il envisageait un sigle proche de son club de cœur... affaire à suivre donc.

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 8260 fois

Dans le même theme

Gomis, Thuram, Vahirua... ces anciennes célébrations en danger à cause de Nicolas Rainville

OM : les producteurs de La French proposent un rôle à Anigo, Dassier, Diouf et Labrune

Le cauchemar de Ben Arfa à Nice continue après qu'on lui ait refusé d'acheter son pain

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour