Vous êtes ici : Accueil

Publié le 08 Juin 2015 à 16:18

Paris sportifs : l'amnésie de Geoffrey Jourdren à cause d'un apéro trop arrosé avec Loulou Nicollin

Après l'affaire Karabatic, l'affaire Jourdren. Le gardien de Montpellier a été épinglé dans une affaire de paris sportifs. Il a d'ailleurs été convoqué la semaine dernière par la commission de discipline de la Ligue pour non-respect du règlement. De son côté, Jourdren avoue ne plus se souvenir de son pari à cause d'un entretien un peu trop arrosé avec son président Louis Nicollin...

Tags : Paris, Montpellier, Nicollin, Jourdren, Sportifs, Football

Auteur : Belaro

« Si cette histoire est vraie, je ne suis pas le seul à être en faute ! » C'est la première phrase prononcée par Geoffrey Jourdren lors de son entretien devant la Commission de Discipline de la LFP. Le gardien fait partie d'une longue liste de 15 joueurs et 23 éducateurs qui se seraient adonnés à des paris sportifs, pratique pourtant interdite dans le football moderne. Dans une première version des faits, il annonçait qu'on lui reprochait d'avoir parié sur trois rencontres pour la très grosse somme de 13,50 euros tout en déclarant : « Peut-être que je l'ai fait, mais honnêtement, je ne me vois pas parier, je suis peut-être amnésique, je sais que cela m'arrive souvent quand j'ai trop bu. Et à l'instar d'un Gignac qui a un faible pour les Big Mac, moi c'est le whisky coca, une boisson qui aurait pu me forcer de dépenser cette telle somme... peut-être aussi que c'est quelqu'un de ma famille. J'ai lu de gauche à droite que j'avais parié contre mon club. Franchement c'est faux, j'adore Montpellier et je n’aurais jamais pu parier contre mon équipe de cœur.»
 

Un pari à cause de l'alcool, mais pas que...

 

En délicatesse depuis son enfance avec la langue de Molière, Geoffrey sait qu'il n'est pas encore prêt à tenter la dictée de Bernard Pivot. Du coup à l'entraînement, il est souvent la risée de ses coéquipiers. Tant et si bien que Rolland Courbis, qui en a marre de ses fautes de français, a décidé d'instaurer en début de saison un jeu avec ses joueurs. Une tirelire collective dans laquelle chaque pro doit placer 5 € à chaque faute de syntaxe, de prononciation et d'expressions françaises. Au début, Jourdren a accepté de se prêter au jeu. Concours qui par la suite est devenu un enfer pour lui : « Lorsque le coach a installé cette nouvelle règle, c'était rigolo, il n'y avait personne qui parlait, et moi je répondais que par "oui" ou "non". Mais après, devant les caméras, en conférence de presse, je perdais mon sang-froid, et la tirelire se remplissait. En deux semaines, j'ai perdu trop d'argent (un mois et demi de salaire). Le club a été sympa avec moi, il m'a filé un Bescherelle, il m'a filé aussi le livre "le Français pour les nuls" et même des cours de soutien, mais je fais encore beaucoup de fautes, je le reconnais. Du coup, ça me fait un trou dans mes finances, et ça c'est pas cool, surtout quand je veux boire mon whisky coca... »

 

Pour compenser cette perte financière, Geoffrey a donc décidé de se lancer dans la grande aventure de l'illégalité. Pris de remords, il a décidé d'avouer pour ses paris. « Je me sens bête, mais oui, pour pouvoir renflouer mon compte en banque, j'ai dû, je l'avoue, me résoudre à parier contre mon club. Je connais deux bons parieurs sur Montpellier qui m'ont bien aidé. Ils sont handballeurs et frères, mais je ne peux vous dévoiler leur identité... désolé ! Ils m'ont donc donné leur technique pour pouvoir parier en sécurité. Ils m'ont dit qu'il fallait que ce soit des gens de ma famille qui jouent à ma place. Tout se passait bien donc, je pariais les matches où je savais qu'il y avait avant de jouer un petit apéro dans le bureau de Loulou Nicollin, car j'étais sûr que c'était ce type de match où j'étais archi nul ensuite sur le terrain, du coup cela ne pouvait pas éveiller de soupçons ! Jusqu'au jour où j'avais déjà bu deux trois verres avant de rejoindre Loulou Nicollin... et, comme un con, j'ai parié moi même en allant au stade, sans faire jouer un cousin... et là, je me suis fait chopé... trop dégouté ! C'est à cause de Loulou Nicollin si j'ai fauté pour ce pari en question. Mais, ce qui est bizarre c'est que je n'ai joué que 13,50€... je devais avoir en tête le prix d'une bouteille de Whisky certainement (rires) ! En tout cas quand je vous dis que je suis amnésique sur ce pari il y a du vrai ! »

 

Geoffrey Jourdren risque gros donc pour avoir parié, même si le joueur espère un simple rappel à l'ordre tout en affirmant qu'il ne boira plus aucun verre avant un apéro-réunion avec son président...

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 14576 fois

Dans le même theme

PSG : David Luiz déclaré enceinte après un énième contrôle antidopage

OM : une fois son contrat prolongé, Gignac promet de redevenir un joueur ordinaire

OM : Labrune pense déjà à l'après-Bielsa et veut tenter le coup Amélie Mauresmo

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour