Vous êtes ici : Accueil

Publié le 01 Décembre 2014 à 16:51

Platini : pas de Picasso, juste un selfie de Poutine dédicacé

Si le Sunday Times accuse Michel Platini d’avoir reçu un tableau de Picasso contre un vote en faveur de la Russie pour la Coupe du Monde 2018, le principal intéressé dément formellement cette rumeur et assure s’être simplement fait remettre un autoportrait de Vladimir Poutine.

Tags : Mondial, Poutine, Russie, Platini, Picasso, Football

Auteur : Guillaume Blanc

Michel Platini est formel : à aucun moment il n’a échangé un vote en faveur de la Russie pour qu’elle obtienne la Coupe du Monde en 2018 contre une vulgaire croûte dessinée par un prétendu Pablo Picasso. Bien qu’il ait jadis entendu parler du personnage et qu’il adore les voitures Citroën qui portent le même nom, le président de l’UEFA prévient qu’il intentera une action en justice contre toute personne colportant ce type d’inepties. Il assure ne pas avoir la moindre trace de peinture à huile dans son domicile helvétique, mais reconnaît volontiers avoir une œuvre qui y ressemble. « Je peux comprendre la confusion entre un tableau de Pablo Picasso et les traits de Vladimir Poutine. Mais je me dois de démentir avec la plus grande fermeté : j’ai seulement dans mon séjour un autoportrait dédicacé par le chef d’Etat russe », a tenu à préciser l’homme le plus influent du football européen ce lundi en fin de matinée.

 

Du côté de Moscou, on n’apprécie que très modérément que le tsar soit comparé à un chef d’œuvre du cubisme. Vladimir Poutine, dit Vladou pour les intimes, n’a pas vraiment le sens de l’humour quand il s’agit de parler de son physique encore plus glacial qu’un glaçon de Sibérie. Le propriétaire du Kremlin met en garde tous ses détracteurs en leur rappelant que la Russie est avant tout très respectée dans le monde pour la qualité de son système judiciaire et sa capacité à nettoyer tous les opposants du régime. « Quiconque affirmera que je ressemble à un Picasso se verra interné dans un goulag pour les cinquante prochaines années, lui et toute sa famille », a fait savoir Vladimir Poutine, ancien directeur du KGB, qui n’avait pas vraiment l’air de plaisanter. D’après nos informations, la rédaction du Sunday Times et Scotland Yard rechercheraient de manière très active l’auteur de l’article qui accuse Michel Platini d’avoir vendu son vote contre un Pablo Picasso.

 

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 9900 fois

Dans le même theme

Coupe d’Europe : Thiriez très remonté contre le but de Cavani

Saïd Ennjimi : « Le pire c'est que l'OM a pu me donner que les maillots de Dja Djédjé et Samba »

Arsène Wenger avoue recruter ses gardiens sans faire attention à leur vrai poste d'origine

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour