Vous êtes ici : Accueil

Publié le 23 Février 2015 à 19:26

Martel prêt à recruter des supporters capables de jouer gratuitement pour sauver son club

La défaite de trop pour Lens face à Caen (1-4) ce week-end. Les Lensois vont mal et les supporters ont envahi le terrain pour montrer leur mécontentement. Gervais Martel aurait donc décidé de faire passer des auditions aux supporters capables de jouer gratuitement afin de relancer son club. Et si cela ne marche pas, il aurait même décidé de rechausser les crampons pour sauver son équipe coûte que coûte...

Tags : Ligue1, Lens, Supporter, Martel, Joueur, Gervais, Football

Auteur : Mathis Lescanne

C'est bien connu, Gervais Martel est un président très investi. On ne compte plus les sommes injectées au capital du RC Lens par cet homme. Il est tellement préoccupé par son club de cœur qu'il est le français qui détient le plus de Miles Air France, et cela uniquement grâce à ses allers-retours entre Paris et l’Azerbaïdjan ces derniers mois. Pourtant les soucis s'accumulent cette saison dans le Nord, interdiction de recrutement, et disparition de Mammadov notamment, et le public lensois l'a fait savoir ce samedi en envahissant le terrain.

 

Des supporters capables de sauver le club

 

Face à cette situation, Gervais Martel n'a pu rester sans réactions. Qu'importe l'interdiction de recrutement, il sait qu'il peut trouver gratuitement, parmi ses fidèles supporters, des joueurs capables de mouiller le maillot pour sauver le club de la relégation. Il a déjà prévu plusieurs campagnes de recrutement, et il ne donne pas d'âge limite pour l'inscription. Le tout étant de trouver un maximum de monde capable de jouer même pour quelques minutes. Joint par téléphone, il est revenu sur cette idée. « Je crois que j'ai eu l'idée du siècle mes amis ! Quand j'ai vu mes supporters courir aussi vite, et même voir plus vite, que la plupart de mes joueurs, je me suis dit qu'il y en avait bien quelques-uns prêt à mouiller le maillot pour la bonne cause ! Quoi de mieux pour un fidèle supporter de pouvoir sauver lui même son club de coeur ? Lens a toujours était un club à part, et grâce à ce recrutement un peu spécial, nous comptons bien écrire l'histoire en sauvant le club avec des gens qui donneraient tout pour leur club ! Vous allez voir, je suis sûr qu'il y a quelques pépites prêtes à faire des étincelles en Ligue 1 ! »

 

Le président de Racing Club de Lens a d'ailleurs tout prévu. Car s'il venait à ne pas trouver de joueurs capables de sauver son club, il pourrait décider de rechausser les crampons. Effectivement, le numéro 59 de Lens est désormais celui de Gervais Martel. Le président Sang et Or a tenu à s'expliquer. «  Je suis obligé de prévoir tous les scénarios possibles ! S'il faut jouer , je le ferais pour mon club. Mes gars sont mauvais, ils ont le niveau de CFA. Je ne peux pas recruter, et je touche ma bille avec le cuir, alors qu'est-ce que je risque ? Surtout pas de me faire virer en tout cas ! Puis je veux bien être gentil, mais Gbamin par exemple, il a donné plus de buts aux adversaires qu'il n'en a marqué pour nous ! Alors quand je vois cela, je dis qu'en dernier recours, je peux bien donner aussi un coup de main ! Tous ensemble pour le maintien, voici la nouvelle devise de notre club ! »

 

Le groupe, a lui, accueilli cette nouvelle avec méfiance comme le confirme Pierrick Valdivia. « Le problème, c'est qu'il risque d'être le meilleur élément de l'équipe, et au mercato estival ce ne sera vraiment pas simple de le retenir. De ce que j'ai vu à l’entraînement il a la vista, la lucidité, la technique... et la vitesse ! Il me met 10m au 100m ! »

 

Il est vrai que les premières images de Gervais Martel tâtant le ballon font frémir. Un petit pont à Cavaré, le sombrero au nez et à la barbe de Coulibaly, et les passements de jambe pour mystifier le gardien. Lui qu'on surnomme déjà "Martelinho el Maestro" pourrait être enfin la bonne recrue de Lens. Entre supporters-joueurs et président-joueur, la révolution est en marche à Lens. Un club qui risque à coup sûr de rentrer dans l'histoire de la Ligue 1 avec une équipe inédite. Affaire à suivre donc...

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 84120 fois

Dans le même theme

Uruguay : après la Jamaïque, Edinson Cavani envoie également la Corse jusqu'en Afrique !

Son procès contre l'OL perdu, Puel veut garder Ben Arfa à Nice pour apprendre à gérer la défaite

Arsenal : Wenger propose à Diaby un contrat de stagiaire kiné en plus de « free transfert »

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour