Vous êtes ici : Accueil

Publié le 05 Février 2015 à 16:27

PSG - Bastia : Counter-Strike partenaire désigné de la finale de la Coupe de la Ligue

La finale de la Coupe de la Ligue programmée le 11 avril au Stade de France devrait être une belle affiche pour véhiculer les valeurs fortes de la démocratie, de la laïcité et de la liberté d’expression. Parisiens et Corses ont déjà choisi leur camp…

Tags : Coupe, PSG, Paris, Bastia, Ligue, LFP, Finale, Football

Auteur : Guillaume Blanc

Le 11 avril prochain aura lieu au Stade de France la finale de la Coupe de la Ligue entre le Paris Saint-Germain et le Sporting Club de Bastia. Si ce match pourrait être celui des banderoles, la Ligue de Football Professionnel sait que cette rencontre pourrait être fortement explosive. Pour éviter tout risque de dérapage et être au plus près des récents évènements, Frédéric Thiriez vient de conclure en début de matinée un partenariat avec Valve Corporation, le célèbre développeur de "Counter-Strike", pour customiser les vestiaires du Stade de France à l’effigie des terroristes et des contre-terroristes. « Ce match entre Paris et Bastia doit nous permettre d’envoyer un message très fort à tous ceux qui aiment la démocratie, la laïcité et la liberté d’expression », a précisé la moustache la plus influente du football français sur le plateau de L’Epique 21 ce matin.

 

Du côté du ministère de l'Intérieur comme celui de la Défense, on apprécie bien évidemment cette initiative puisque ce match de football devrait permettre la mise en avant de nos représentants des forces de l'ordre. D’ailleurs, pour tous ceux qui aimeraient arrondir leur fin de mois grâce aux paris sportifs, il est fortement recommandé de miser un gros billet sur la Team GIGN. « Il est évident que celui qui se rangera du côté des contre-terroristes remportera la Coupe de la Ligue avec la manière et en quatre-vingt-dix minutes », a tenu à faire savoir Manuel Valls, le Premier ministre, en se rendant à son bureau de Matignon ce jeudi matin.

 

Si à Bastia le terrorisme est dans l’ADN de l’Ile-de-Beauté, il est évident que les hommes de Pierre-Marie Geronimi ne comptent pas renier leurs valeurs pour un match de football, tout simplement parce que ce serait très mal perçu par tous les Corses. Une pétition a même été créée ce matin demandant à la LFP de ne pas organiser un tirage au sort pour savoir quelle équipe aurait le privilège de se ranger dans le camp des terroristes. Ange Paolini, le porte-parole de dizaines de supporters corses, menace même de boycotter la rencontre si sa revendication n’est pas prise en considération. « Il est hors de question que nous renions nos valeurs. Nous serons terroristes ou rien du tout, le PSG va sauter et cette bombe de la Coupe de la Ligue sera à nous », a prévenu Pierre-Marie Geronimi pour éteindre tout début de polémique inutile.

 

Depuis une petite décennie, le Qatar, un pays aussi grand qu’un confetti plié en trois, commence à comprendre et maîtriser les règles de la diplomatie internationale avec subtilité. Que ce soit sous le règne de Hamad Ben-Khalifa Al-Thani comme celui de Tamim Ben-Hamad Al-Thani, les deux hommes-forts qataris font tout leur possible pour assurer la paix et l’équilibre du pays. Et si cela peut les rendre sympathiques, c’est encore mieux. Fort de cette expérience, Nasser Al-Khelaïfi, qui sait que son pays n’a aucune gêne à financer n’importe quel groupuscule terroriste, veut surtout être rangé dans le camp des vainqueurs, même pour une finale de Coupe de la Ligue, qu’importe s’il faut avoir un uniforme bleu marine en hommage à l’unité d’élite de la gendarmerie nationale. « En termes de diplomatie internationale, nous n'avons pas de préférence. Mais nous nous rangerons toujours du côté des vainqueurs, car nous savons très bien que ce sont eux qui écrivent l'Histoire », a admis Nasser Al-Khelaïfi, qui n’a qu’une peur dans la vie : voir son pays envahi pour être pillé de toute sa matière première.

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 18552 fois

Dans le même theme

En hommage à Arsène Wenger, Arsenal sera bientôt rebaptisé Arsènal

Fernando Torres chasserait en réalité les pigeons pendant les matches

Embargo russe : Valbuena interdit de jouer au Dynamo Moscou suite au nouveau décret de Vladimir Poutine !

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour