Vous êtes ici : Accueil

Publié le 13 Février 2015 à 08:51

PSG : Al-Khelaïfi compare la prolongation de Hazard à une tristesse de la Saint-Valentin

Pour Nasser Al-Khelaïfi, il ne fait aucun doute que ce jeudi 12 février 2015 est placé sous le signe de la bonne journée de merde. Et pour cause, Eden Hazard vient de prolonger son bail à Stamford Bridge jusqu’en 2020...

Tags : PSG, Paris, Chelsea, Hazard, Nasser, Al-Khelaifi, Eden, Football

Auteur : Guillaume Blanc

Il y a de terribles nouvelles qui peuvent vous flinguer le moral pour toute la journée. Bien que Nasser Al-Khelaïfi soit né avec une cuillère en argent dans la bouche et 30.000 euros placés sur un Livret A, il y a des sujets qui sont douloureux, pour ne pas dire pénibles, à vivre. Le président du Paris Saint-Germain avoue avoir versé sa petite larme lorsqu’il a officiellement appris qu’Eden Hazard, le prodige belge de Chelsea, venait de signer un nouveau contrat jusqu’en juin 2020.

 

A deux jours de la Saint-Valentin, ça pique beaucoup. « Franchement, ça m’a fait mal. Pour être franc avec vous, j’ai même chialé comme un gosse. Comme tout Qatari de bonne famille qui se respecte, je ne suis pas habitué à ce que l’on me refuse quelque chose », a confié l’homme-fort du PSG devant les caméras de L’Epique 21 (il ne voulait pas apparaître vulnérable devant les téléspectateurs de BeIn Sports). On l’a quand même éloigné du Bic qui traînait sur notre bureau, de peur qu’il décide de s’ouvrir les veines à la verticale.

 

Très clairement, Nasser Al-Khelaïfi s’est pris un sérieux coup derrière la tête, un peu comme toi qui convoite la plus belle fille du lycée et qui espère secrètement qu’elle va larguer ce boulet qu’elle enlace affectueusement pendant la récréation. L’ami qatari n’est pas dupe : il sait très bien que cette histoire entre Chelsea et Eden peut durer encore un moment mais il n’a pas la force d’attendre éternellement. Il sait qu’il pourrait lui offrir une belle montre et une grosse voiture pour la Saint-Valentin histoire de le faire changer d’avis. Seulement, il n’est pas persuadé d’avoir un retour sur investissement à court terme. « Je ne suis pas sûr d’avoir la force d’attendre 2019-2020 pour flirter avec Eden Hazard. Si ça se trouve, dans cinq ans, ce sera une chèvre… », tente de se rassurer le Qatari, qui a un jour entendu son grand frère heureux lorsqu’il a redécouvert un amour de jeunesse avec trente kilos supplémentaires.

 

Mais le problème, c’est qu’il est follement attiré par Eden Hazard. C’est maintenant qu’il veut jouer avec sa PlayStation 4. Dans cinq ans, il sait qu’il sera has-been avec cette console qui ne sera plus de la dernière génération. Alors, même si cela semble mal parti entre Eden Hazard et le PSG, Nasser Al-Khelaïfi pense qu’il peut bien profiter du coup de fil à un ami pour faire basculer le sort en sa faveur… « Je pense que je vais me rouler par terre en espérant que L’Emir cède à mon caprice », prévient le grand patron des Rouge & Bleu, qui fera tout son possible pour avoir une photo d’Eden Hazard aux pieds de la Tour Eiffel cet été...

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 15556 fois

Dans le même theme

Elu meilleur président, Jean-Michel Aulas veut à présent aider le président Hollande

PSG : Van der Wiel veut participer à l'émission Le Maillon Faible pour prouver sa vraie valeur

David Luiz frappe fort à l'entrainement en arrivant avec les cheveux rasé pour booster ses coéquipiers avant Brésil - Pays-Bas !

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour