Vous êtes ici : Accueil

Publié le 03 Octobre 2014 à 19:34

Un milliardaire jamaïcain rachète le Panathinaïkos et le renomme le Canathinaïkos !

Un milliardaire jamaïcain du nom de Johnny MacFays vient tout juste de racheter le club athénien du Panathinaïkos. Un club qui va donc entrer dans une nouvelle ère, et que l’on doit dorénavant appeler le Canathinaïkos. Une information qui fait du bruit du côté de la Grèce, mais dont on parle encore peu en France. Pourtant, ce rachat devrait sans nul doute propulser le club vers les sommets du football européen. Reportage...

Johnny MacFays est un homme discret, mais il sort désormais de l’ombre en rachetant le prestigieux club du Panathinaïkos. Précisons tout de même d’emblée que ce rachat ne concerne que la partie football du club omnisport, et non pas les autres disciplines telles le basket par exemple. Le milliardaire jamaïcain, dont l’origine de la fortune est peu claire, est d’ailleurs, dit-on, toujours passé au travers des problèmes judiciaires grâce à l’argent dont il dispose. La corruption étant reine au pays de Bob Marley. Et c’est donc lors d’un récent voyage en Grèce qu’il a décidé de racheter le Panathinaïkos. La couleur verte du Pana étant sa préférée, c’est sur un coup de tête qu’il a pris la décision, sans pourtant rien y connaître au club.

 

Une fausse faute de frappe, et c'est tout un club qui plane

 

Le club ayant été racheté il y a plusieurs semaines, les papiers ont été validés avant que les anciens dirigeants s'aperçoivent d'une faute de frappe, transformant le Panathinaïkos en Canathinaïkos. MacFays s'est d'ailleurs expliqué sur ce sujet : « Oh ! Vous savez, cet alphabet grec est bizarre ! Je me suis trompé d'une lettre... j'ai remplacé le Π grec par le Κ... et maintenant, je peux vous l'avouer, c'était fait exprès, et personne n'a rien vu jusqu'à ce que les papiers soient validés ! Il fallait importer mes origines, dont je suis très fier, jusqu'en Grèce ! Ce pays est en crise, tout est possible avec l'argent, ils ont accepté et j'ai même pu remplacer le trèfle par ma fleur jamaïcaine préférée sur le logo (rires)... »

 

Tout va donc changer grâce à lui. À commencer par le nom et le logo (voir photo ci-dessus), mais aussi le recrutement et les animations du stade par exemple. D’ailleurs, il se dit en coulisse qu’il souhaiterait d’ores et déjà enrôler son compatriote Usain Bolt en tant qu’attaquant de pointe. De même, des fumigènes à base de cannabis seront distribués gracieusement à l’entrée du stade, et ce, afin de mettre les joueurs et le public dans « une ambiance décontractée et récréative », d’après un communiqué du club. Le milliardaire, qui souffre de schizophrénie et de TOC suite à sa forte consommation de cannabis depuis l'âge de 7 ans, n’est cependant pas tout à fait apte à prendre les décisions qu’un tel club lui impose. Il a tout de même eu la sage décision de s’en remettre à un adjoint athénien pour gérer les affaires courantes. Celui-ci s’appelle Kostas Kokolas et connaît très bien le club.

 

« MacFays, c’est un super gars, un peu bizarre, mais il nous inspire de grands changements ici. Par exemple, il nous a dit qu'on allait faire poser une nouvelle pelouse à base de Marie Jeanne"... j’ai un peu peur que les joueurs la fume, mais on saura gérer ça, on est des gars très sérieux au Pana ! heu... Cana ! D’ailleurs, la nouvelle politique du club suscite un tel engouement qu’il va falloir ajouter des places dans le stade, la billetterie va nous ramener du fric et du coup, on va embaucher de super joueurs, ça va être le pied ! Beaucoup de touristes voudront venir aux matches aussi ; MacFays, c’est un peu comme le messie pour nous », nous expliqua ainsi l’Athénien.

 

La Grèce est pourtant un pays très répressif en matière de drogue, mais la crise actuelle fait que le gouvernement grec a accepté d’accorder une dérogation pour le club, vu les impôts importants qu’il pourrait reverser. Sans compter l’afflux touristique important qu’il va générer. Concernant les  autres sections du club qui se nomment toujours Panathinaïkos, elles pourraient soit être réunies de nouveau avec le club de football (et ainsi aussi changer leur nom en Canathinaïkos) soit devenir un simple club partenaire avec de nouveaux statuts. Le Canathinaïkos risque donc de faire beaucoup parler de lui en France désormais. Il se dit d’ailleurs qu’un grand nombre de Français venant tout juste d’apprendre la nouvelle voudrait déjà s’exiler à Athènes…

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 17152 fois

Dans le même theme

L'Epique type de la phase aller - Ligue 1 2014-2015

La LFP inflige une autre amende à l'ASM qui ferait jouer un vétéran grisonnant du nom de Toulalan

Vincent Labrune change d'avis pour le numéro de Souleymane Diawara !

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour