Vous êtes ici : Accueil

Publié le 18 Novembre 2014 à 12:23

Zlatan Ibrahimovic : « Depuis JPP, Marseille n'a jamais vu un grand attaquant »

Forfait pour le match amical entre la France et la Suède, Ibrahimovic justifie son absence non pas pour une raison médicale, mais parce que Marseille n'est pas prête à apprécier un grand attaquant. Dugarry, Drogba, Brandao et Gignac apprécieront...

Tags : Papin, OM, Marseille, France, PSG, zlatan, ibrahimovic, Football

Auteur : Guillaume Blanc

Si on a longtemps reproché au buteur du Paris Saint-Germain de ne rien connaître du championnat de France, force est de constater que Zlatan Ibrahimovic s'est mis à niveau après avoir révisé pendant plusieurs heures tous ses classiques sur Wikipédia et YouTube. Aujourd'hui, le Suédois maîtrise sur les bouts des doigts les grands noms qui ont foulé les pelouses nationales ces vingt dernières années et est même capable de commenter le passé de l'Olympique de Marseille. Forfait pour le match de ce soir entre l'équipe de France et la sélection suédoise, le buteur de 33 ans assure que ce n'est pas lié à son problème au talon, mais uniquement parce que la Canebière n'a pas la culture des grands attaquants. « Je refuse de jouer à Marseille. Ce n'est pas parce que je suis parisien et que je pourrais avoir peur de l'accueil qui me sera réservé. Zlatan est comme Nicky Larsson : il ne craint personne », nous précise le géant suédois du haut de son 1m95.

 

Pour avoir eu la chance de porter les couleurs du Milan AC avant de débarquer au PSG, Zlatan Ibrahimovic a déjà entendu parler d'un certain JPP. Le Suédois a beaucoup d'admiration pour le joueur, car il a marqué plusieurs zlatanades avant lui, qu'il a sa marionnette aux Guignols de l'Info et a surtout remporté un Ballon d'Or. C'est pour toutes ces raisons que Zlatan accepte de considérer JPP comme son égal. « Depuis Jean-Pierre Papin, jamais la Canebière n'a connu un putain de grand attaquant », remarque le numéro 10 du PSG en prenant bien soin de peser chacun de ses mots. Il faut dire que cela n'a pas été trop difficile à dire puisque Yann Guérin, l'attaché de presse du club de la capitale, a fait tout son possible pour ne pas froisser le consultant de BeIn Sports.

 

Par contre, quelle ne fut pas notre erreur quand nous avons décidé d'évoquer le palmarès de Christophe Dugarry, ce mécréant qui chie le PSG à chaque fois qu'il est à l'antenne de Canal+. Zlatan Ibrahimovic, qui manie de mieux en mieux la langue de Molière, n'a rien trouvé de mieux que de remplacer deux consonnes et une voyelle pour faire un jeu de mots à la Laurent Ruquier. « Christophe Dugachi ? Son palmarès, il l'a écrit en squattant le banc des remplaçants et en jouant la nounou de Zinédine Zidane », a pesté le Suédois, furieux qu'un joueur de ce calibre puisse écrire sur son CV qu'il est champion du monde et pas lui.

 

Auteur de 32 buts toutes compétitions confondues en 55 matches avec l'OM, Didier Drogba n'a pas à rougir de ses statistiques devant Zlatan Ibrahimovic. Le Suédois est persuadé qu'un si grand joueur n'a pas pu porter le maillot de l'OM avant de signer à Chelsea, estimant qu'un club si mal géré sportivement à l'époque de José Anigo ne pouvait pas détecter un joueur du calibre de l'Ivoirien. Pour le Parisien, il ne fait aucun doute que le Didier Drogba qui a joué à Marseille est la même personne qui fait des pubs à la TV se faisant passer pour un footballeur dans l'espoir de croquer une barre chocolatée. « Didier Drogba n'est pas un grand attaquant. Il est tout juste bon à vendre des Kinder Bueno », a concédé Zlatan Ibrahimovic, ravi de ne pas avoir à manger des meubles Ikea pour faire parler de lui à la télévision.

 

Si Zlatan Ibrahimovic a eu la chance de croiser la route de Brandao en août dernier lors de PSG-Bastia sans se faire casser son grand nez, le Parisien reconnaît ne jamais avoir entendu parler de son homologue brésilien dans les colonnes de L'Equipe ou de tout autre journal consacré aux sports. Il se rappelle avoir lu une fois son nom et avoir conseillé à son ami Ezequiel Lavezzi de ne pas faire n'importe quoi avec son chibre s'il ne voulait pas finir dans de beaux draps. Nous avons beau lui expliquer que Brandao est d'abord un bon joueur de football, il ne veut rien savoir, car comment un joueur peut-il être considéré comme bon alors qu'il n'est même pas international et que son palmarès est lié à tout jamais à la Coupe de la Ligue ? « Brandao, la seule trace qu'il a laissée à Marseille, c'est du jus de zizi sur le collant d'une étudiante », a fini par cracher Zlatan Ibrahimovic sans chercher à nuancer ses propos.

 

Enfin, quel joli fou rire quand Zlatan Ibrahimovic a découvert qu'André-Pierre Gignac faisait le même métier que lui. Le Suédois, un peu gêné d'être comparé à cet attaquant de l'équipe de France, a d'abord cherché à joindre son pote Jean-Christophe Bahebeck, lui aussi victime d'un prénom difficile à porter à la sortie de la maternité et très maladroit devant le but, mais a fini par donner son avis sur les qualités intrinsèques du Marseillais. « André-Pierre Gignac est un joueur très physique. Sa balance dira même qu'il est un peu trop physique... », a lâché le Suédois qui trouve les supporters très drôles quand ils demandent un Big Mac pour Gignac. Bref, après ces déclarations, on peut comprendre que Zlatan Ibrahimovic ne soit pas spécialement emballé par l'idée de jouer au Vélodrome...

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 18256 fois

Dans le même theme

Saison terminée pour Gourcuff qui aggrave sa blessure en signant un autographe à son examen

KFC voit d'un mauvais oeil le retour de Gignac en équipe de France

LOSC : Aubry songe à un arrêté anti-clown au Stade Pierre Mauroy

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour