Vous êtes ici : Accueil

Publié le 26 Novembre 2014 à 13:04

Heineken pourrait remplacer PMU qui ne souhaite plus être le sponsor officiel du Tour de France

Alors que les sprinteurs menaçaient de faire grève, dénonçant le trop grand nombre d'étapes de montagne, le PMU, fan des étapes contre-la-montre, déciderait d'arrêter son partenariat. Plusieurs candidats, comme Heineken, mais encore Écoute Dopage, pourrait sauver l'épreuve 2015. Explications...

Tags : Pays-Bas, France, Cyclisme, Tour, Heineken, Sprint, PMU, Autres

Auteur : Kévin Le Guelvoud

PMU qui décide d'arrêter son sponsoring, les sprinteurs qui menacent de faire grève, mauvaise période à passer pour le Tour et plus particulièrement pour le maillot vert. En effet, à 8 mois du départ de la grande boucle au Pays-Bas, l'arrêt de ce sponsor historique, et connu de tous, menacerait la tenu de cette épreuve centenaire. Le PMU, après avoir changé de directeur, et de ligne marketing, a décidé d'investir dans le foot, et de délaisser le cyclisme. Un sponsor historique qui reversait 1,5 million d'euros par an à ASO ( Amaury Sport Organisation) pour afficher sa marque sur le maillot vert, et sur les célèbres mains. Ce contrat met donc très clairement en danger la tenue de l'épreuve 2015, du fait que ce budget était plus que nécessaire pour la fabrication des maillots et la remise des récompenses.

 

PMU s'associe avec les sprinteurs

 

La raison de cette menace est due à un trop grand nombre d'étapes de montagne. Joint par téléphone, un responsable de la marque a accepté de donner plus d'informations : « On sait tous que le PMU, c'est à la base les courses hippiques. Ok, on a suivi la mode en se lançant également dans les paris sportifs et le poker, mais on garde nos valeurs : le sport de qualité et la vitesse ! Aujourd'hui, le Tour de France 2015 s'annonce vraiment ennuyant... beaucoup trop d'étapes de montagne. Plus beaucoup d'étapes contre-la-montre, où nos saisonniers pouvaient s'amuser à jeter des objets publicitaires, visant ainsi soit les têtes, soit les corps des spectateurs. On avait d'ailleurs un juge qui comptait les points. Une tête atteinte c'est 100 points et une jambe 30 points par exemple. A la fin on comptabilisait les scores, et on donnait des primes en fonction. C'était fun, et ça nous donnait envie de sponsoriser chaque année le tour ! Là, cette année, on va perdre trop d'argent, en étape de montagne, on roule au pas, et c'est les spectateurs qui nous visent. Et puis, en montagne on sait qui va gagner, plus de suspense... non, on a vraiment décidé d'abandonner le Tour. »

 

Une annonce qui jette un véritable coup de poignard pour tous les passionnés du Tour. Christian Prud'homme, l'actuel directeur du Tour de France, pourrait accepter la décision du PMU, mais se montre très strict sur la sélection des marques : «Ils veulent quitter le tour ? Ce n'est pas un problème. Cela permettra de renouveler l'idée du Tour. La même année, le PMU part et plus beaucoup de contre-la-montre. Les gens associeront le nouveau sponsor officiel avec l'arrivée en nombre d'étapes de montagne ! Ce qui est sûr, c'est que nous ne choisirons que des entreprises en physionomies avec les valeurs sportives et éthiques, tout en étant dans la lignée verte du maillot. »

 

Pour le moment, une entreprise semble tenir la corde, Heineken, entreprise néerlandaise qui promeut les valeurs festives après l'effort (en remplacement du "pot belge"). Elle serait prête à apporter 5 millions d'euros par an, et remplacerait les mains géantes par des bières fraîches distribuées à chacun des spectateurs patientant sur le bord des routes de montagne. Christian Prud'homme serait d'ailleurs très enthousiaste d'accueillir cette année ce nouveau sponsor puisque le Tour partira des Pays-Bas. En cas d'échec des négociations, la société ASO se dit prête à accueillir gracieusement Écoute Dopage, et son numéro vert pour aider tout les coureurs en manque de conseils dans la prise des nouveaux produits dopants. Les appels facturés 10€ la minute permettraient donc très facilement de combler le manque de sponsor. Affaire à suivre dans les prochaines semaines...

 

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 25044 fois

Dans le même theme

Biathlon : Fourcade a fait exprès de rater les cibles pour donner un intérêt à la Coupe du Monde

Biathlon : fan de saumon, Martin Fourcade pourrait adopter la nationalité norvégienne

JO 2022 : le Qatar entre dans la course après le désistement soudain de la Norvège !

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour