Vous êtes ici : Accueil

Publié le 15 Septembre 2014 à 18:44

Les USA avec leur équipe féminine pour le prochain mondial ?

À aucun moment, lors de leurs huit rencontres, les Américains n’auront connu la moindre frayeur. Et ce alors que toutes les stars US manquaient à l’appel : Bryant, James, Griffin, Durant, Paul ou encore Carmelo Anthony, pour ne citer qu’eux, étaient restés à la maison. Les États-Unis penseraient donc à envoyer leur équipe féminine lors du prochain mondial pour que cela soit plus équilibré...

Une promenade de santé. Voilà à quoi ont ressemblé les championnats du monde pour la Team USA, qui n’a fait qu’une bouchée de la Serbie en finale, 129 à 92. Une taule, ni plus, ni moins, qui aurait fait penser à un match de coupe de France entre le champion en titre et une équipe de Nationale 2.

 

Mike Krzyzewski, le coach américain, avoue ne pas avoir vibré lors de la compétition : « Pour être honnête, je me suis ennuyé durant ces matches. Lors des temps morts, parfois, on parlait avec les joueurs de tout et rien, des sorties en boite qu’on allait faire, de bons restos du coin…James (Harden) nous a même fait marrer en nous avouant que son improbable barbe était le résultat d’un pari perdu ! » 

 

Pour avoir un minimum de suspense lors des prochains mondiaux, en 2018, au Brésil, il ne voit d’ailleurs pas 36 000 solutions : « On a vu qu’en envoyant les réservistes, on s’amusait comme si on jouait face à des gosses. Alors dans quatre ans, envoyons nos féminines ! Je peux vous assurer qu’elles seront au niveau, et qu’elles ont au moins autant de testostérone que les danseuses serbes. »

 

Un avis partagé par l’arrière de Houston, James Harden « Je sais ce que c’est que d’avoir une barbe, d’être un mâle, un vrai. Alors qu’on menait de 30 ou 40 points, j’ai joué au filou et tiré sur la barbe du pivot adverse : c’était une fausse. C’est quoi ces faux durs ? Qu’on leur envoie nos femmes, ça leur fera les pieds de se faire humilier par la gent féminine. »

 

Et justement, qu’en pensent-elles, les joueuses américaines ? L’ailière, Swin Cash, est prête à relever le défi : « On a le même problème que les garçons, nos adversaires ne nous servent même pas de sparring-partners. Alors, pourquoi pas jouer contre des hommes !? Par contre, interdiction de perdre. Ça serait la honte… »

 

Rendez-vous donc en 2018 pour voir si les USA enverront réellement leur équipe féminine. Car même si tout le monde est d'accord à la fédération américaine, rien n'est moins sûr qu'on accepte une équipe féminine dans un championnat du monde...

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 20236 fois

Dans le même theme

NBA : Gregg Popovich fête sa 1000e en cellule avec Tony Parker de nouveau blessé à l'oeil

LeBron James sélectionnable en équipe de France !

Utah Jazz : la grande forme de Rudy Gobert liée à sa culotte à l'envers

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour