Vous êtes ici : Accueil

Publié le 27 Septembre 2014 à 12:02

À la découverte du Paris Singes-Germain, un club pas comme les autres...

En association avec le PSG, le zoo de Vincennes est en train de révolutionner à la fois le monde du football et celui des zoos. Il vient en effet tout juste de créer le Paris Singes-Germain, un club de football unique en son genre où ne joueront que des singes. Une première mondiale qui va à coup sûr faire le buzz ces jours-ci. Reportage.

Tags : PSG, zlatan, ibrahimovic, lavezzi, zoo, Football

Auteur : Pippo Farfelino

« Rêvons plus grand », la devise du Paris Saint-Germain est visible au loin sur l’enclos du zoo de Vincennes. Quand on la voit, on se dit que l’on s’est trompé de route et que l’on est au Camps des Loges à Saint-Germain-en-Laye. Mais non, nous sommes bel et bien au zoo de Vincennes. En s’y rapprochant de plus près, un logo insolite (voir photo) nous interpelle encore plus, celui du Paris Singes-Germain. On se dit alors que quelque chose a changé au zoo de Vincennes.

En effet, Nasser Al Khelaifi, le président du PSG, a fait procéder à des travaux d’agrandissements du zoo. Il y existe donc désormais un mini-stade et un centre d’entraînement footballistique où les joueurs ne sont donc pas des hommes mais… des singes. Dans ce nouveau complexe sportif, les dresseurs de singes sont assistés par quelques coaches de football amateurs et du joueur du PSG, Ezequiel Lavezzi, actuellement indisponible en raison d’une blessure à la cuisse. Ezequiel a insisté pour nous montrer un petit match d’entraînement entre des chimpanzés et des bonobos. Il nous a par ailleurs confié : « Les singes sont très intelligents comme vous le savez. Certains ont même une meilleure mémoire que les humains, c’est pour ça qu’ils sont tout à fait capables de jouer au football. D’ailleurs, à terme, on envisage même de faire des équipes mixtes hommes-singes, voire hommes contres singes. »

Les bonobos plus forts que les chimpanzés
Le match s’est soldé par un  score de 10-2 pour les bonobos, dont 8 buts du bien nommé Banane Ibrahimovic. Et, à la suite de cette grosse performance des bonobos, le joueur argentin nous a expliqué : « Comme vous le savez, les bonobos sont un peu chaud, un peu comme moi (rires) ils aiment se taper tout ce qui bouge, donc le ballon les excite. Ils font tout pour l’avoir, c’est très intéressant à regarder. D’ailleurs, il y a un joueur bobono qui porte mon nom, mais il a passé son temps à se taper un macaque ramasseur de balle, on a dû le virer à la mi-temps».

Le Paris Singes-Germain offre donc des matches de foot inédits qui devraient rapidement être connus et reconnus par le plus grand nombre. Banane Ibrahimovic signe d’ailleurs déjà beaucoup d’autographes. De plus, depuis la création du club animalier début septembre, le zoo de Vincennes a plus que triplé sa fréquentation. Nous y avons même croisé le consultant sportif Pierre Ménès. Celui-ci se montrant visiblement quelque peu agacé par ce football. Il arborait pourtant fièrement un maillot floqué du nom du précité Banane Ibrahimovic. « Je passais par là et ils ont voulu me foutre dans l’équipe des gorilles, quelle bande de c… , je reviendrai plus, c’est de la m… , j’me tire », nous lança t-il ainsi, vraisemblablement irrité.

Le Paris Singes-Germain intéresse donc beaucoup de monde. Il  commence d’ailleurs déjà à faire des émules, notamment en Angleterre où Manchester City est en train de créer un complexe footballistique pour les singes tout juste baptisé… Monkeyster City.

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 35556 fois

Dans le même theme

Victime du virus Ebola, Zlatan Ibrahimovic s'est soigné avec du Dolirhume

Allergique à la moutarde, Adriano refuse d’affronter Dijon s’il signe au Havre

Le cri de Cristiano Ronaldo alerte George Lucas qui souhaite lui donner le rôle de Chewbacca

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour