Vous êtes ici : Accueil

Publié le 04 Janvier 2015 à 20:51

Atlético Madrid : les 40 000 supporters étaient venus pour accueillir Agüero, pas Fernando Torres

Ce dimanche en début d’après-midi, 40 000 personnes se sont réunies au Vicente-Calderón et ne s’attendaient pas à ce que Fernando Torres leur soit présenté. Eux étaient d’abord là pour voir Sergio Agüero...

Tags : Manchester, Mercato, Madrid, Chelsea, Milan, Torres, Aguero, Football

Auteur : Guillaume Blanc

Si l’Europe du football s’émerveille devant les 40 000 supporters de l’Atlético Madrid qui se sont réunis ce dimanche après-midi au Vicente-Calderón pour assister à la présentation de Fernando Torres, il semblerait que les dirigeants des Colchoneros leur auraient fait une tout autre promesse. En effet, Enrique Cerezo, le président du club, leur aurait assuré que Sergio Agüero allait leur être présenté dans la journée, lui qui a marqué à tout jamais l’histoire du club en inscrivant 101 buts en 234 matches disputés entre 2006 et 2011. « Sincèrement, si je suis venu aujourd’hui, c’est d’abord pour voir El Kun. Je suis comme tout le monde : depuis 2011, j’ai bien compris que Fernando Torres était une chèvre », a pesté Juan-Miguel Bardem Y Cruz, un aficionado de 37 ans qui a raté la messe dominicale en étant persuadé qu’il verrait le gendre de Diego Maradona.

 

Si les supporters estiment avoir été trompés par la direction du club, il semblerait qu’ils ne soient pas les seuls à être tombés dans cette supercherie. Fernando Torres lui-même assure que s’il a accepté de revenir en Espagne, c’est surtout pour jouer aux côtés de Sergio Agüero, le seul joueur capable de le faire briller devant le but. Étant donné que toute l’Angleterre sait que El Niño n’a pas le niveau pour Manchester City, il a vu le projet des Rojiblancos comme un compromis acceptable. « Moi, si j’ai accepté de revenir au Vicente-Calderón, c’est parce que les dirigeants m’ont promis qu’ils feraient tout leur possible pour rapatrier El Kun à la maison », assure celui qui regrette amèrement d’avoir finalement quitté Jérémy Ménez avec qui il aurait pu redorer le blason des Rossoneri.

 

Si le peuple a déjà du mal à faire confiance aux dirigeants politiques, tout cela n’est pas prêt de les réconcilier avec ceux qui sont en haut de la pyramide. Certes, si à l’impossible nul n’est tenu, Enrique Cerezo assure qu’il n’avait pas l’intention de causer du tort à ceux qui payent pour voir le club jouer. Néanmoins, la faim justifiant les moyens, il n’a rien trouvé de mieux pour recentrer son club dans le paysage médiatique, lui qui en a assez d’être dans l’ombre du prestigieux Real Madrid. « Vous n’êtes pas sans savoir que l’Espagne est gravement touchée par la crise. Faire venir El Kun n’est pas possible économiquement. Mais je n’ai rien fait de mal : je voulais seulement faire rêver el pueblo », nous a confié Enrique Cerezo, le président de l’Atlético Madrid, un brin gêné par ce petit mensonge. Finalement, en Espagne, on peut dire que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent…

 

Découvrez les 40 000 supporters scandant le nom d'Agüero pendant la présentation de Torres :

 

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 17604 fois

Dans le même theme

L'agent Jorge Mendes chargé de recruter des supporters pour l'AS Monaco

Benzema peut compter sur le soutien de Ronaldo qui lui offre une voiture sans permis

PSG : Laurent Blanc devient nouveau ministre des Sports au Qatar et aura un stade à son nom

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour