Vous êtes ici : Accueil

Publié le 14 Janvier 2015 à 13:27

CdL : Bastia remercie Olivier Tallaron d'avoir dévoilé une fausse composition d'équipe à Rennes

Même si la rencontre était diffusée sur France Télévisions, Olivier Tallaron était présent à Bastia pour Canal +. Accusé d'avoir fourni la composition d'équipe de Bastia au PSG samedi, qui était fausse, le journaliste a récidivé pour Bastia-Rennes, au grand bonheur de l'entraîneur bastiais...

Tags : Coupe, PSG, Bastia, Ligue, Rennes, Olivier, Tallaron, Football

Auteur : Maxime Dupuis

Olivier Tallaron, s'en veut de s'être fait avoir par Ghislain Printant, l'entraîneur de Bastia. Alors qu'il avait profité de ce nouveau match à Bastia pour s'excuser auprès du coach, le journaliste de Canal + est de nouveau tombé dans le piège tendu par Printant. Beau joueur, Olivier Tallaron a d'ailleurs accepté de revenir sur cet épisode pour l'Epique. « Je dois dire qu'il m'a bien eu ! Franchement, j'étais gêné d'avoir été pris la main dans le sac samedi quand j'avais dévoilé à Laurent Blanc la composition d'équipe de Bastia avant le match. Je suis solidaire avec le coach du PSG, je n'ai pas envie qu'il se fasse virer, j'ai de bons contacts avec lui en plus. Et puis, j'ai surtout peur maintenant de Zlatan Ibrahimovic depuis l'incident de la bousculade avec son fils. Bref, quand je me suis excusé auprès de Ghislain Printant, ce dernier m'a assuré qu'il ne m'en voulait pas puisque son équipe avait gagné le match. Il m'a même dit qu'il pouvait me donner en exclusivité sa composition pour le match face à Rennes. J'ai tout de suite sauté sur l'occasion pour la dévoilé à Philippe Montanier que je connais bien ! Sauf que je me suis une nouvelle fois fait avoir, car cette composition était fausse et que du coup Rennes a perdu. Sans le vouloir je porte chance à Bastia en fait !  »

 

Joint par téléphone, Ghislain Printant a également accepté de dire deux mots sur cet évènement. « Ah, Olivier Tallaron, je l'aime bien ! Ses excuses étaient sympa, mais je devais me venger... et pourtant j'étais persuadé que cela n'allait pas marcher une deuxième fois. En effet, ma supercherie était un peu grosse, car j'ai dit à Tallaron que j'allais mettre Djibril Cissé en arrière droit dans une défense à six. Quatre centraux et deux latéraux pour bloquer au maximum les attaques rennaises.Le tout dans un 6-2-2 révolutionnaire qu'Olivier a gobé (rires). »

 

En plus d'avoir fait le malheur du Paris Saint-Germain le week-end dernier, Olivier Tallaron s'est donc attaqué à Rennes cette fois-ci, sans le vouloir. Alors qu'il voulait aider à sa manière les deux coachs qu'il aimait bien, il a permis à Bastia de commencer l'année 2015 de la meilleure des manières...

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 24108 fois

Dans le même theme

Justice : Brandao ne prendra pas de douche pendant un mois

Atlético Madrid : les 40 000 supporters étaient venus pour accueillir Agüero, pas Fernando Torres

Le coupable de l'alerte à la bombe n'est autre que Platini qui voulait forcer Blatter à démissionner

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour