Vous êtes ici : Accueil

Publié le 11 Septembre 2014 à 14:32

Des ultras du club de Luzenac retiennent un camion de fromages en guise de protestations !

Tôt ce matin, une escadrille de gendarmerie est dépêchée dans la commune de Luzenac. Un camion, dont le chargement contient plusieurs tonnes de fromage a été stoppé à Luzenac, bloqué par les sept ultras du club de football Luzenac Ariège Pyrénées...

L’information a circulé partout. Le petit club de Luzenac, qui avait pourtant acquis sa montée sur le terrain en Ligue 2, ne pourra même pas repartir en National. La proposition faite d’intégrer le championnat de CFA2 ruine l’ensemble du projet sportif du club. La section professionnelle du LAP n’est plus. Le club repart avec son équipe réserve en DHR.

 

La commune croit encore à la montée en Ligue 2

 

L’information a pourtant eu du mal à franchir les frontières de la petite commune. Nathalie Marthien, préfète de l’Ariège, en rapporte les raisons : « déjà, les communications téléphoniques passent très difficilement dans ce secteur. Ensuite, il a fallu réexpliquer aux habitants que le minitel avait été définitivement débranché. Enfin, Luzenac se trouve dans une zone où l’on compte une connexion internet pour 900 personnes environ. Quand on sait que Luzenac ne compte que 550 habitants, on comprend que l’information ait eu du mal à circuler. » Lassé par les aléas, les retournements de situation et les indécisions des instances du football, le groupe d’ultras du LAP, qui compte aujourd’hui 7 membres, a choisi le week-end dernier de protester en tentant un coup de force comme l'annonce Simon Fernandez, le chef de la petite bande, « L’idée c’était de bloquer le premier camion qui passait dans la commune pour faire un coup de communication et attirer les médias afin de leur témoigner notre ras-le-bol. Nous avons attendu jusqu’à ce matin pour voir enfin un camion passer dans notre commune. Nous n’allions pas laisser passer notre chance ! »

 

Un camion de fromage destiné aux Basketteurs français

 

Ce camion était destiné à l’équipe de France de Basket qui vient de remporter son quart de finale contre l’Espagne au cours d’un match historique. Luzenac se trouvant sur le chemin entre la Normandie et la cité madrilène, il a croisé la route du groupe d'ultras. Cet envoi est à l’initiative de Jean-Claude Petit, président cofondateur de l’entreprise « Au bon frometon » située à Touques, en Normandie. « Comme chacun sait, Nicolas Batum est un grand artisan de la victoire des Bleus à Madrid. Originaire du Pays d’Auge, son premier club est Pont-l’Evêque. Tous les amateurs de bonne chère savent que c’est également le nom d’un fromage. Afin de remercier Nico et ses potes, nous avons décidé expressément d’envoyer tout un convoi de Pont-l’Evêque à l’équipe de France. Lorsque nous avons dit aux ultras que c’était pour célébrer la victoire des Basketteurs contre l’Espagne, ils ont pris ça pour une provocation en arguant que les Bleus n’en étaient encore qu’à leur match de poule. C’est à cause des difficultés de communication à ce qu’on m’a dit... » La sortie de crise semble aujourd’hui difficile. Les assiégés ont pris les pâtes fermentées comme projectiles et ont déjà blessé un gendarme au visage. Ce dernier s’en sortira avec un beau Bleu des Pyrénées. Un autre a abimé le pare-brise d’un fonctionnaire de l’État éparpillant des Bries de verres un peu partout. L’intervention d’un négociateur doit être souhaitée. Les insurgés réclament le médiateur le plus connu du Comté, l’ami Molette qui aime écouter le rock fort.

 

Une chose est sûre, les villes de Livarot et de Camembert ont promis de renouveler l’envoi de fromages pour encourager les Bleus en privilégiant cette fois-ci l’avion. Pour ce qui est des ultras, l'affaire pourrait encore durer quelques semaines, le temps nécessaire pour que le groupe de supporter reçoive l'information de la ligue...

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 6724 fois

Dans le même theme

A Barcelone, Ezequiel Lavezzi compte bien réussir au moins une passe

PSG-Chelsea : Mourinho déclare vouloir aligner les U21 ce soir au Parc des Princes !

« Cinquante nuances de Graët » dans les coulisses du renouvellement de Didier Deschamps

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour