Vous êtes ici : Accueil

Publié le 30 Août 2014 à 14:26

Hervé Renard en sauveur de l'indice UEFA de la France !

Depuis mercredi, la France est passée au 7e rang du coefficient UEFA. Après avoir été dépassé par le Portugal il y a quelques saisons, le championnat français vient de prendre une claque en voyant le championnat russe lui passer devant de quelques points. Rien d’irrémédiable pourtant, à en croire Hervé Renard qui revient pour sauver l'indice UEFA de la France...

Le beau gosse du football franco-africain est revenu lors d’une conférence de presse à Yamoussoukro sur sa démission surprise de poste de sélectionneur de la Côte d’Ivoire pour aider son pays, la France, à retrouver le rang qu’il mérite et sauver l'indice UEFA qui est au plus mal.

 

Une simple question de motivation

 

« En 2008, lorsque j’avais décidé de devenir sélectionneur national, je suis arrivé en retard lors de la réunion de distribution des postes. J’étais en train de déjeuner avec Sunday « Marimo » Chidzambwa. On s'est fait avoir, car à Lausanne on connait un super endroit où ils font une super ristourne sur la charcuterie quand on est deux. On n’a pas pu résister et du coup, l’attribution des équipes s’effectuant par ordre alphabétique, j’ai récupéré la Zambie, et Sunday le Zimbabwe. » Malgré ce coup du sort dû à un bon saucisson, Hervé Renard ne s’en est pas laissé compter. « C’est une question de motivation. Même avec des joueurs de quatrième division du championnat d’Angleterre, j’étais persuadé, c’était ma conviction, que nous pouvions faire quelque chose de grand. » Une Coupe d’Afrique des Nations plus tard, celui que l’on appelle encore UpalaMougoulou dans les rues de Lusaka (littéralement « le magicien transformateur de chèvres », NDLR) appelle à la motivation des clubs français pour rebooster le coefficient UEFA du championnat en berne. « Si j’avais réussi à maintenir le FC Sochaux, j’aurai visé l’Europe cette année. Roy Contout était ma pépite, et j’ai réussi à pousser à son maximum Jordan Ayew. Autant vous dire que rien n’est impossible dans le football. »

 

Les tirages au sort en Ligue des Champions donneront de belles affiches pour le PSG et Monaco. Lille, Guingamp et Saint-Etienne auront également une carte à jouer en Ligue Europa. Si Hervé Renard revient en France, c’est pour prendre une équipe capable de jouer les premiers rôles en Europe dans quelques années.

 

Le FC Tatihou, la chance de sa vie

 

Après avoir hérité du FC Sochaux-Montbéliard dans une situation très critique l’hiver dernier, Hervé Renard souhaiterait s’inscrire dans un projet sur le long terme. La communauté de communes du Val de Saire, dans la Manche, a décidé de miser sur le coach brushingué pour relever le niveau du foot français. Yves Asseline, président de la communauté de communes, développe son projet : « nous souhaitions relever le niveau du foot français avec la création d’un nouveau club ambitieux qui a pour cadre la magnifique île de Tatihou, située au large de Saint-Vaast la Hougue. Bien connue pour ces fortifications militaires de Vauban, nous voulons faire de ces dernières un symbole en l’exhibant sur le logo de ce nouveau club. Hervé a déjà entraîné l’AS Cherbourg et connaît le climat rude du Cotentin. Nous sommes heureux qu’il ait répondu favorablement à notre demande. »

 

« Le FC Tatihou, c’est la chance de ma vie », rapporte le nouveau coach insulaire, « en démarrant en 4e division de district, avec une moyenne de 2,3 points par match, nous pourrions jouer l’Europe dans une petite dizaine d’années. Ainsi avec quelques recrues de mon cru et un discours motivateur comme jamais, j’envisage une remontée sur le podium européen du championnat français. »

 

Pour le moment, le néo-entraîneur ne peut composer son équipe qu’avec le gardien de l’île, mais ne désespère pas de recruter quelques touristes d’ici la fin du mercato estival. La LFP, toujours tatillonne sur les règlements, n’a pas encore donné son accord pour la titularisation des sternes, goélands et autres volatiles que comportent la réserve ornithologique de Tatihou, même pour des postes sur les ailes. Une aventure humaine, et animale, que suivra l’Epique pendant toute cette saison.

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 10812 fois

Dans le même theme

Le plan diabolique de Robin van Persie avant le choc Arsenal - Manchester United

PSG : Nasser Al-Khelaïfi prêt à vendre un défenseur au FC Barcelone cet hiver

L'agent Jorge Mendes chargé de recruter des supporters pour l'AS Monaco

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour