Vous êtes ici : Accueil

Publié le 23 Octobre 2014 à 21:38

Les joueurs d'Arsenal simulaient des blessures pour préparer une surprise à Arsène Wenger

Hier soir Arsenal s’est imposé in extremis (2-1) au terme d’un match à rebondissements sur le terrain d’Anderlecht. Mais hier, c’était aussi l’anniversaire d’Arsène Wenger, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il risque de s’en souvenir longtemps. En effet, au-delà de la victoire, ses joueurs lui avaient aussi concocté une sacrée surprise. Explications...

Après avoir été mené 1-0 par Anderlecht, Arsenal s’est finalement imposé 2-1, grâce à deux buts marqués juste avant le coup de sifflet final (but de Gibbs à la 90e et Podolski à la 91e). Arsène Wenger, qui fêtait hier ses 65 ans, a donc rongé son frein durant toute la rencontre. Une rencontre que les Mauves semblaient devoir remporter jusqu’à ce qu’Arsenal se réveille tardivement. Mais ce scénario faisait en fait partie d’une surprise préparée de longue date par les protégés du technicien français. « On a fait une petite surprise au coach pour son anniversaire. On a fait exprès de jouer comme des branquignols toute la saison, et particulièrement sur ce match. On a fait attention tout de même à ne pas prendre trop de retard, car notre avenir est en jeu, mais on lui a fait tout de même croire qu’on était des tocards, et on a fait exprès de marquer ses deux buts tout à la fin du match. Anderlecht était de mèche, on avait peaufiné le scénario avec eux et j’espère que le coach a apprécié », nous a donc avoué Lucas Podolski après la victoire de son équipe.

 

Les blessés d'Arsène, la surprise du chef

 

Mais ce n’est pas tout. En effet, les fameux blessés d’Arsenal font aussi partie de la surprise. « Certains joueurs ont fait exprès d’être blessés pour faire peur au coach...(rires) d’ailleurs, Giroud fait trop mal le blessé ! Vous n’avez rien vu vous les journalistes ? Je ne le prendrai même pas dans Plus belle la vie. Bref, on lui a finalement dévoilé le pot au rose à la fin de la rencontre. On n’est donc pas des nuls et pas une équipe de bras cassés. Tout ce scénario c’était juste pour rendre son anniversaire inoubliable. À partir de maintenant, il a son effectif au complet et il doit être ravi, car à mon avis, c'est le plus beau cadeau qu'il n'a jamais eu ! », nous confia Mathieu Flamini après la rencontre de Ligue des Champions.

 

Arsène Wenger n’avait quant à lui pas souhaité répondre à nos questions. Il n’était d’ailleurs pas en l’état puisque nous l’avons retrouvé dans la douche en train de souffler dans un ballon d’hélium, recouvert de chantilly, avec un livre de Babar l’éléphant en guise de chapeau. Ainsi, si ces informations sont exactes, Chelsea et José Mourinho n’ont qu’à bien se tenir, Arsenal is back et à 65 ans, Arsène Wenger est plus en forme que jamais...

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 9404 fois

Dans le même theme

Trophées UNFP : Marcelo Bielsa recevra tout de même le prix spécial de la glacière d'or

Un don du Bayern Munich au Pape pour le recrutement d'un jeune prêtre prometteur

Justice : après la Porsche de Valbuena, les huissiers ont saisi toute sa collection de Tintin

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour