Vous êtes ici : Accueil

Publié le 13 Mars 2015 à 16:04

Mourinho accepterait une légère baisse de salaire pour prouver que ce n'était pas de sa faute

José Mourinho, qui a perdu son duel face à Laurent Blanc en Ligue des Champions, assure que l’entraîneur n’a aucune influence sur le sort d’un match et pourrait accepter une baisse de salaire pour le prouver...

Tags : Mourinho, entraineur, PSG, Paris, Chelsea, Salaire, Jose, Football

Auteur : Guillaume Blanc

À croire José Mourinho, il semblerait que la part de l’entraîneur dans les bons résultats d’une équipe soit dérisoire. Fortement moqué depuis l’élimination de Chelsea en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, l’entraîneur portugais assure ne pas être responsable de cette désillusion. Trop de présidents, trop de journalistes et trop de supporters s’imaginent qu’un entraîneur peut à lui seul décider du sort d’un match. Mais pour lui, tout ceci est archifaux : il s’agit d’une pure invention d’un lobbying des entraîneurs pour escroquer leur président au moment de négocier un contrat. « Depuis trop longtemps, je fais croire à mes présidents que je suis The Special One et que si les résultats sont au rendez-vous, c’est en grande partie grâce à moi. Bah, force est de constater que c’est faux. J’y suis pour rien, moi, si mon équipe gagne ou perd un match », assure le coach de Chelsea, un brin gêné d’avoir arnaqué depuis tant d’années Roman Abramovitch. Face à ce surprenant aveu, José Mourinho envisagerait très sérieusement de rencontrer son président pour revoir sa rémunération légèrement à la baisse, histoire qu’elle soit plus en adéquation avec sa part dans la réussite sportive du club.

 

Après plus de dix ans de carrière en tant qu’entraîneur, beaucoup d’experts se demandent pourquoi le Portugais livre un tel aveu seulement maintenant. Si José Mourinho s’est un jour retrouvé sur le banc de touche, tout ceci s’expliquerait par un incroyable concours de circonstances. À la base, le Portugais le revendique volontiers : il est juste un simple amoureux du football, avec une passion pour le beau jeu. En se rendant au stade pour la première fois, il a vite compris que la meilleure place pour voir un match était sur le banc de touche. Il se considère donc comme le supporter le plus intelligent du stade puisqu’on le paye grassement pour s’asseoir à cette place. « Je ne veux pas être désagréable avec les autres supporters, mais qui va au stade avec le salaire que j’ai ? Je suis le supporter le mieux payé au monde et j’ai la meilleure place pour regarder le match », tempère The Special One avec la modestie qui le caractérise si bien.

 

À présent, on comprend mieux pourquoi José Mourinho ne vit pas la défaite comme une humiliation : qu’il perde ou qu’il gagne, il est payé de la même manière pour voir un match de football aux premières loges…

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 17708 fois

Dans le même theme

Mercato : Kaboré ne signera pas au Barça !

Loi Macron : quand Ribéry prend l'article 49-3 pour le score final d'un match de football

L'insolite allergie au soleil d'André Ayew qui l'a poussé à choisir le climat pluvieux de Swansea !

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour