Vous êtes ici : Accueil

Publié le 03 Novembre 2014 à 15:28

Victime du virus Ebola, Zlatan Ibrahimovic s'est soigné avec du Dolirhume

La rumeur courrait depuis un moment déjà et elle a été confirmée par le New York Times ce matin : Zlatan Ibrahimovic aurait bien été victime du virus Ebola ces derniers jours. Pourtant, mise à part la contagion, il semble que le Suédois n’en ait pas vraiment eu les symptômes habituels : un simple état grippal qu'il a pu soigner avec du Dolirhume. Explications...

Nos confrères du New York Times sont formels, Zlatan Ibrahimovic n’était pas blessé, mais bel et bien atteint du virus Ebola. Sa fameuse talalgie ne serait donc qu’une blessure imaginaire, et les autorités sanitaires françaises auraient cherché à cacher le véritable motif de l’absence de Zlatan au PSG. Si cela est bien avéré, c’est donc un scoop monumental que le journal américain nous dévoilerait dans ses colonnes.

 

Pourtant, tout ne semble pas si simple, car toujours d’après le New York Times, les docteurs français n’avaient pas tout de suite décelé le fait que Zlatan avait Ebola. Le médecin parisien Georges-Edouard de Clignac, qui s’est occupé de Zlatan, nous a d’ailleurs expliqué : « Zlatan est un cas à part, unique au monde je dirai, il reste toujours très contagieux, certes, on a pu le soigner assez rapidement malgré tout. Il est venu me voir, car il en avait marre d'avoir le nez qui coule, un peu chaud à la gorge, et mal à la tête, alors qu'en fait, il était porteur du virus Ebola ! Personne ne s’en est rendu compte, sauf moi, mais je n’ai pas trop le droit de vous dire comment, il y a le secret médical (…) Ce qui est vraiment étrange en tout cas, c’est que Zlatan gambadait partout comme un petit enfant, sans problèmes, alors même qu’il avait cette maladie. Pourtant, il n’avait qu’un très petit rhume alors que normalement les symptômes sont bien différents. Seuls Chuck Norris, Superman et David Copperfield réunis seraient capables d’en faire de même (rires). Il n'a pas voulu d'antibiotique, il a préféré prendre deux comprimés de Dolirhume 3 fois par jour. En une semaine il était guéri, mais encore contagieux, on a pas trop pris de risques. Car, si Ebola ne l'atteint pas trop, il pourrait le donner à d'autres ! Car attention, il a pu se soigner avec du Paracétamol, mais il est unique. Personne d'autre ne peut se soigner comme ça, je tiens à vous le répéter ! »

 

Ce cas unique au monde interroge donc grandement la communauté scientifique. En outre, l’étude du cas particulier de Zlatan Ibrahimovic pourrait peut-être faire avancer la recherche sur le virus. Le joueur parisien, qui est désormais guéri, mais encore en phase d’observation, n’a cependant pas souhaité s’exprimer à ce sujet. Le Suédois se dit simplement heureux de rejoindre très bientôt ses coéquipiers, et surtout, Jean-Christophe Bahebeck (« Barbecue » comme il l’appelle) qu’il admire particulièrement…

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 21928 fois

Dans le même theme

Interpellations OM : la police veut savoir pourquoi Doria ne joue pas alors qu'il a coûté 9 M€

Zlatan Ibrahimovic : « Depuis JPP, Marseille n'a jamais vu un grand attaquant »

Luc Besson propose le rôle de Pinocchio à Christophe Maillol pour sauver le Havre

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour