Vous êtes ici : Accueil

Publié le 19 Février 2015 à 09:54

Stade Toulousain : Guy Novès plaque tout pour entraîner la sélection du Portugal !

La nouvelle est toute fraîche, Guy Novès, l'entraîneur du Stade Toulousain, estimant être arrivé au summum de sa carrière en France, souhaite se relancer en dehors de nos frontières. Et pour cela, le Toulousain a accepté de prendre les reines de la sélection du Portugal pour développer le rugby lusitanien et viser les sommets. Explications...

Tags : Portugal, Stade, Toulousain, Selection, Guy, Noves, Rugby

Auteur : Paul M.

Après avoir côtoyé les sommets de l’Europe et le Bouclier de Brennus, c’est au Portugal que Guy Novès a décidé d’orienter sa carrière. Cela surprendra certainement bon nombre d’entre vous, amateurs de rugby, qui connaissez cette équipe de rugby uniquement grâce à la déculottée prise lors du Mondial 2007 face aux Blacks, 108 à 13...

 

« Ma décision a été vite prise »

 

Critiqué depuis quelque temps par les médias français, Guy Novès a vite été lassé de l’engouement médiatique généré autour du club, suite à la petite crise traversée fin 2014. À cela viennent s’ajouter les caprices des différentes "stars" de Toulouse. Il nous explique ainsi que Yoann Huget sautait un entraînement sur deux, afin de pouvoir suivre les cours de danse qu’il prend depuis peu au Conservatoire de Toulouse. « Mais ce n’est pas le pire », continue-t-il très sérieux, « Une fois, alors que l’entraînement touchait à sa fin, Louis Picamoles est venu pour me dire que jouer au ballon c’était pour les tapettes. Il voulait que je mette l’accent sur les séances de musculation, au détriment des combinaisons de jeu ! Il voulait même qu'on envisage de sortir un calendrier. Cela ne pouvait plus durer... »

 

« Je veux gagner la Coupe du Monde »

 

Mais la réelle motivation de Guy, reste son envie grandissante de gagner la coupe du monde. « J’ai tout gagné sauf Web Ellis. Je compte vraiment sur ce projet avec la sélection du Portugal pour m’offrir le Mondial 2019. Le Portugal est un pays qui m'attire. Je sais que je pourrais construire une grande équipe là-bas et ainsi gagner un trophée qui manque à ma collection. De plus, j'aurais la possibilité de gérer toutes les équipes du pays, et participer au développement du rugby dans un pays qui ne demande qu'à grandir. Et puis, quand je vois que PSA et sa bande de mauvais comédiens ont les mêmes ambitions pour cette année, je me dis que j’aurais autant de chance avec une équipe de maçons habitués à enfoncer des murs tels que Papé ou Mas... »

 

La sélection portugaise doit donc s’attendre à un grand chantier dès l’an prochain, afin de se lancer à la conquête du Mondial 2019. Et pour cela, quoi de mieux qu’un Guy Novès à la tête d’un projet bien cimenté ? Alors, rendez-vous dans quatre ans, en espérant que les fondations auront pris...

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 19032 fois

Dans le même theme

Le nouveau maillot rouge du XV de France dû à une erreur de lessive de Teddy Thomas

Mérin renonce au projet de fusion et veut interdire la vente du jambon de Bayonne à Biarritz

Maxime Médard : « Entrer dans l'histoire du club avec une 4e défaite consécutive serait fantastique... »

Commentaires

Chrono sport

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour