Vous êtes ici : Accueil

Publié le 20 Avril 2015 à 16:09

Amélie Mauresmo rejouera pendant sa grossesse pour coacher le plus tôt possible son futur bébé

Amélie Mauresmo envisage fortement de revenir sur le devant de la scène dans les prochaines semaines alors que son accouchement est prévu pour le mois d'août. La plus célèbre des anciennes joueuses du tennis français veut rejouer pour coacher le plus tôt possible son futur bébé afin de lui apprendre les meilleurs techniques possible...

Tags : Murray, Mauresmo, Enceinte, Amelie, Grossesse, FedCup, Tennis

Auteur : Belaro

Le tennis français a-t-il besoin du retour des Héros ? Mi-décembre, Yannick Noah avait proposé ses services pour reprendre la tête de l'équipe de France en Coupe Davis, défaite en finale face à la Suisse du Roi Roger. Quelques mois plus tard, c'était Marion Bartoli qui postait une énigmatique question sur son compte Twitter. Si la proposition n'était restée qu'au stade des mots, une autre proposition pourrait suivre des faits, celle d'Amélie Mauresmo, qui a surpris tout son monde en annonçant son retour à la compétition alors qu'elle vient d'annoncer qu'elle était enceinte et qu'elle accouchera pour le mois d'août.

En effet, la capitaine de l'équipe de France de Fed Cup était déçue hier lors du dernier match de ses protégées. Celle qui a déjà gagné Wimbledon et l'Open d'Australie a admis la supériorité de la République Tchèque, qui s'est qualifiée pour la finale de la compétition aux dépens des Bleues. « Le bilan me paraît positif. Personne ne nous attendait en demi-finale de toute façon. On a retourné une situation assez incroyable en Italie, les filles ont vraiment fait preuve de beaucoup de courage et ont élevé leur niveau. On est encore en dessous d’une équipe comme la République tchèque qui a quatre joueuses mieux classées que notre numéro 1. La réalité est là. Le groupe vit bien, les filles me prennent pour leur maman, et pour elles notamment j'ai décidé de revenir à la compétition pour redorer le blason français. Notre niveau est trop faible. Je veux également profiter de ce retour, alors que je suis enceinte, pour montrer à mon futur enfant quelques techniques pendant chaque match que je jouerais. Car oui, j'annonce mon retour à la compétition dès le mois prochain. Je vais prouver à tous que la France a encore de nombreux talents, et que même enceinte je peux mettre quelques volées à certaines joueuses (rires). »

Consciente donc des difficultés de ses filles dans tous les domaines ce week-end, Amélie n'y est pas allée par quatre chemins. Elle nous a confié qu'elle voulait montrer la voie aux Mladenovic, Garcia et autres Parmentier pour l’avenir, mais également à son futur bébé avec ce pari fou. Malgré cette folie, elle assure tout de même qu'elle ne prendra aucun risque pour sa santé et celle de son prochain enfant si elle se sentait fatiguée ou pas en forme.

La révélation : un match d'entraînement face à... Murray !

L'idée pourrait paraître saugrenue de la part d'une ancienne championne, plus près d'un passage à la maternité que d'un retour sur la terre battue de Roland Garros. Il n'empêche que cette idée lui trottait depuis plusieurs jours dans la tête. Au départ, un simple entraînement avec Andy Murray en tant que sparring-partner pour préparer le Masters 1 000 de Monte-Carlo. Un match marathon remporté en quatre heures par l'Écossais - qui ne devait jouer que dans le coup droit de la Française - mais qui a provoqué un déclic chez son adversaire qui aurait obtenu une force supplémentaire depuis qu'elle est enceinte. Persuadée que son futur enfant sera un futur champion, elle veut tout faire pour lui apprendre et montrer quelques techniques le plus tôt possible en jouant dans des compétitions officielles.

Soutenue par tout le clan Murray, encore dans l'euphorie de son mariage avec Kim Sears, elle a déjà planifié sa reprise à l'entraînement pied au plancher pour la fin de semaine. Avec dans l'espoir d'être qualifiée pour le tournoi de terre battue de Madrid qui démarre le 4 mai prochain. Avec cette annonce, la capitaine des Bleues rejoint la longue liste des Seles, Navratilova, Hingis, Hénin et Clijsters qui ont fait leur come-back sur le circuit WTA après avoir pris leur retraite. Affaire à suivre donc...

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 15280 fois

Dans le même theme

Open d'Australie : Richard Gasquet soulagé de ne plus être l'espoir du tennis français

L'incroyable calvaire de Joan Solsona, le vrai propriétaire du bras gauche de Rafael Nadal !

Comme Martina Hingis, Henri Leconte veut rejouer pour gagner un titre du Grand Chelem

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour