Vous êtes ici : Accueil

Publié le 22 Janvier 2015 à 09:44

Open d'Australie : pris de nausées, Nadal avoue avoir passé la nuit à boire en discothèque

Rafael Nadal a connu toutes les difficultés du monde pour se défaire du 112e mondial en 5 sets, au deuxième tour de l'Open d'Australie. Selon Marca, l'Espagnol, souffrant, et proche de l'abandon, aurait passé la nuit précédente à boire dans une discothèque de Melbourne...

Tags : nadal, Open, Australie, Rafael, Nausee, Vomir, Soiree, Tennis

Auteur : Matthieu Chambrette

Rares sont les images de Rafael Nadal en telle souffrance après un deuxième tour. Surtout face à Tim Smyczek, joueur américain pointant à la 112e place mondiale du classement ATP. Il aura fallu 5 sets au taureau espagnol pour accéder au troisième tour de l'Open d'Australie (6-2, 3-6, 6-7, 6-3, 7-5). En conférence de presse, Rafa, victime de crampes et de nausées pendant le match, a évoqué les conditions climatiques quasi tropicales en Australie, mais il n'a pas su expliquer clairement l'origine de ses troubles. Un journaliste espagnol de Marca (quotidien sportif espagnol) annonce une raison bien peu reluisante pour expliquer les déboires du champion majorquin.

 

En effet, le tennisman aurait été vu jusqu'au petit matin en bonne compagnie dans une des discothèques les plus fameuses de Melbourne, par Pedro Calima, correspondant de Marca en Australie. « Je prenais un verre avec une amie journaliste dans un lieu branché de la ville, quand j'ai aperçu un garçon à la silhouette familière, témoigne le journaliste. Il a attiré mon attention, car il portait des lunettes de soleil et une casquette en pleine boîte de nuit, probablement pour ne pas être reconnu » précise-t-il.

 

Le journaliste, intrigué, décide alors d'enquêter sur le personnage. « Il avait une table avec beaucoup d'amies et surtout énormément d'alcool. Ils jouaient avec des cartes pour s’enivrer le plus vite possible. Je l'ai alors immédiatement reconnu quand il s'est levé et a crié 'VAMOOSSSS' en serrant le poing gauche. » poursuit le journaliste. Une anecdote qui n'aurait jamais été révélée si Nadal avait gagné son match normalement. « On croise fréquemment des sportifs dans des lieux de débauche, même les veilles de match. On ne raconte rien, mais là, il aurait pu y rester ! Vous imaginez jouer sous 35° et 80% d'humidité avec 2g dans le sang ? » conclut Pedro Calima.

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 9176 fois

Dans le même theme

Yannick Noah : « Je condamne aussi la France de ne pas avoir interdit la fessée en Coupe Davis »

Open d'Australie : frappé au dos par un kangourou, Richard Gasquet doit déclarer forfait

Coupe Davis : Roger Federer en rajoute une couche sur Jo-Wilfried Tsonga

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour