Vous êtes ici : Accueil

Publié le 05 Mars 2015 à 10:36

Yannick Noah : « Je condamne aussi la France de ne pas avoir interdit la fessée en Coupe Davis »

En pleine polémique sur l'interdiction du châtiment corporel en France, Yannick Noah s'est déclaré en faveur de cette mesure. Interrogé sur le sujet par une radio suisse, l'ancien tennisman en a profité pour allumer une nouvelle fois l'équipe de France qui a pris une belle fessée contre la Suisse en finale de Coupe Davis récemment...

Tags : Coupe, France, Davis, Noah, Yannick, Fessee, Tennis

Auteur : Matthieu Chambrette

La décision du Conseil de l'Europe reprochant à la France de ne pas interdire la fessée suscite une vive émotion en France. C'est ainsi que Yannick Noah a évoqué le sujet en tant que citoyen français. Mais il en a vite profité pour rebondir sur son domaine de prédilection : le tennis. Alors qu'il avait déjà fait polémique en remettant en cause Arnaud Clément, après la défaite en finale de Coupe Davis, Noah a encore égratigné l'équipe de France. « Bien sûr que je suis contre la fessée et contre toute forme de violence », a-t-il déclaré d'emblée, sur les ondes d'une radio locale suisse. « D'ailleurs ce serait une avancée remarquable si on pouvait appliquer cette interdiction pour le sport français, en particulier pour le tennis et la Coupe Davis par exemple. Je condamne aussi la France de ne pas avoir interdit la fessée en Coupe Davis... quelle humiliation on a subie ! Je suis sûr que le capitaine français serait ravi de cette nouvelle... Il n'y aurait plus de risques de se prendre une grosse fessée devant notre public en finale ! Fini les "bonnes déculottées devant tout le monde" comme disait ma grand-mère ! »

 

Ravi de son bon mot, l'ancien vainqueur de Roland Garros a poursuivi ses railleries. « Certains parlent d'une vertu éducative de la fessée ou de la gifle, mais c'est totalement faux ! Regardez Gilles Simon, il ne fait que ça se prendre des gifles ! Et est-ce que cela le fait progresser ? Non, au contraire, il restera toujours Gilles la loose », a-t-il expliqué sous le regard amusé des journalistes. Yannick Noah ne s'est pas arrêté en si bon chemin et a également allumé Jo-Wilfried Tsonga. « Bon en même temps la violence n'est jamais excusable, mais je peux comprendre ceux qui défendent la fessée. Franchement qui ne rêverait pas de foutre une mandale à Jo quand il commence à inventer une excuse bidon après une défaite ? Il préfère manger des Kinder Bueno que de jouer au tennis j'ai l'impression. »

 

Alors que Yannick Noah s'était dit prêt à reprendre du service en tant que Capitaine, ses retrouvailles s'annoncent houleuses avec les tennismen français. Mais, comme à son habitude depuis quelque temps, il a su parler avec le coeur, pour le plus grand bonheur des journalistes présents dans la salle...

 

 

Crédit photo : © L’Épique | Article lu 15232 fois

Dans le même theme

IPTL : Tsonga avoue avoir participé au tournoi en Asie pour payer ses factures

Federer : « Mahut peut faire un coup à la Wawrinka à Wimbledon s'il a un short aussi fashion »

Rafaël Nadal et ses boissons énergisantes pourraient résoudre les problématiques d’énergie

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour