Vous êtes ici : Accueil

Publié le 29 Août 2014 à 15:02

F1 : Sébastian Vettel monte au créneau et crie au complot !

Critiqué ces dernières années à cause de ses succès soi-disant plus dus à une monoplace parfaite plutôt qu'à son talent, Sébastian Vettel vit une saison inconstante cette année au volant d'une voiture moyenne. Sûr de son talent, le pilote allemand crie au complot ! Explications...

Tags : F1, Sebastian, Vettel, RedBull, Auto-Moto

Auteur : Joël Paris

Sebastian Vettel est en train de vivre des moments difficiles. Alors qu'il sort de 4 années triomphales durant lesquelles tous ses rivaux ne cessaient d'affirmer que les victoires étaient plus dues à une monoplace parfaite plutôt qu'au talent de "baby Schumi", il prouve à présent que ceux-ci avaient raison. Au volant d'une voiture moyenne, l'allemand se révèle cette année comme un pilote inconstant et très brouillon.

 

Voilà qui met à mal sa réputation, et ce qu'il digère encore moins, c'est la réussite de son jeune équipier, l'australien Daniel Ricciardo. Celui-ci culmine à 3 victoires tandis que le quadruple champion du monde peine à se hisser dans le top 5. « Tous les problèmes me tombent dessus tandis que lui n'a jamais rien » , peste Vettel, « C'est frustrant. C'est quand même étonnant qu'il y ait un chat noir aussi féroce dans ma voiture, et qu'il ne veuille pas la quitter. Ou peut-être qu'il est appelé à rester là ? »

 

Une métaphore qui montre que Vettel croit à un réel sabotage sur sa voiture ? L'allemand n'en démord pas « Les crevaisons, c'est pour moi. Les problèmes moteurs, c'est pour moi. Les problèmes de KERS, c'est pour moi. Il y a clairement quelqu'un qui veut me nuire. »

 

Des déclarations qui vont mettre le feu chez Red Bull, mais pas seulement, Sebastian s’attaquant également aux pilotes Mercedes « C'est étonnant, lorsque je suis derrière eux, ils sont imbattables, impossible d'être mieux que 3e. Par contre, lorsque Daniel est derrière eux, ils donnent l'impression de s'écarter: soit ils se gênent, soit ils rentrent en collision, soit ils ont un problème mécanique... Tout est fait pour que mon équipier me surpasse. L'an dernier, ils étaient dégoûtés de me voir les laminer, soi-disant grâce à une monoplace supérieure. »

 

Des déclarations-chocs qui vont faire du bruit dans le monde de la F1. Espérons que l'énervement de Vettel ne soit que passager et que le prochain grand prix en Italie soit pour lui une réussite totale afin d'apaiser toutes les tensions qui ont pu se créer.

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 8600 fois

Dans le même theme

F1 : Romain Grosjean heureux de remonter enfin sur un podium grâce à David Guetta

Insolite : le circuit des 24H du Mans a accueilli pour la première fois les 24H brouettes !

F1 : après Roland-Garros au Parc des Princes, Ségolène Royal rêve d'un GP de France à Paris

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour