Vous êtes ici : Accueil

Publié le 26 Août 2014 à 19:56

Insolite : le circuit des 24H du Mans a accueilli pour la première fois les 24H brouettes !

Le circuit mythique des 24H du Mans, le Bugatti, accueille les plus belles courses du monde qui attirent des millions de personnes de toutes nationalités, bon les Chinois sont assez rares. Évidemment, tout passionné de sport automobile sait qu'au mois de juin se déroule les 24H voiture. Il y a également les 24H moto, 24H vélo, mais pas que... cette année a eu lieu la première édition des 24H brouettes...

Le week-end dernier, c'était les 24h vélo, où même notre ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a mouillé le maillot, mais cette fois-ci l'attraction c'était les 24h brouettes qui ont eu lieu pour la première fois de leur histoire lors du week-end du 16 et 17 août. 45 Brouettes étaient sur la grille de départ, un coureur qui poussait, un autre à l'intérieur, des brouettes tunings, des rouges, des vertes, des bleues, le numéro sur le côté, les coureurs avec un casque en cas de chute et un dossard sur le dos. Fluorescent le dossard pour être voyant la nuit et avoir le style (ou pas). 15h, le départ fut lancé par le ministre de l'Agriculture (encore lui).

 

Les voilà lancés sur la ligne droite et déjà que les brouettes se font des têtes à queue avant même d'entamer la chicane du Dunlop. En attaquant le passage du "Chemin aux Boeufs", le dossard 14 termine dans les gravillons, vraisemblablement dû à une crevaison de sa roue. Durant 24 heures, les coureurs ont tenté de maintenir l'endurance. À la tombée de la nuit, ils ont commencé à passer le relais à leurs coéquipiers.

 

Des abandons à la pelle pour cette première édition

 

Entre 2h du matin et 5h30, 4 coureurs ont abandonné la course à cause de foulures ou entorses. La brouette N°17 a fini par prendre feu pour des raisons qui restent encore inexpliquées, sûrement un problème technique explique le speaker officier. Au petit jour, la fatigue commence sérieusement à se faire ressentir. Encore quelques heures à tenir.

 

Le coureur N° 18 a terminé sa course par forfait suite à des ampoules sur les mains. Quelle mésaventure, il était le doyen de la course, 78 ans, et n'a même pas pu terminer son premier et unique tour du Bugatti, qui pour rappel a une distance de 4km185. Nous attaquons le dernier tour, les coureurs restants, c'est-à-dire les dossards 2 et 10 se lancent dans un combat effréné avec leur brouette presque désossée. Sur les derniers mètres, le N°10 finit par faire un tête à queue à son adversaire ce qui lui permet de maintenir la tête et de passer le drapeau à damiers en vainqueur.

 

Des petits bobos, des cris, des pleures, mais surtout de la bonne humeur ont donc rythmé ce premier rendez-vous de l'histoire des 24h brouettes. L'Epique se devait d'être présent pour cet évènement historique et donne rendez-vous à tous les amoureux de brouette et de bonne humeur en 2016 pour la 2e édition qui aura donc lieu tous les deux ans.

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 14260 fois

Dans le même theme

Dakar : France Télévisions va remplacer Gérard Holtz par Clara Morgane pour booster l’audimat

F1 : Fernando Alonso pourrait être au volant d'une Renault la saison prochaine

Formule 1 : fini le Champagne, place au Champomy pour célébrer les victoires

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour