Vous êtes ici : Accueil

Publié le 29 Novembre 2014 à 13:27

Jo-Wilfried Tsonga en Asie pour distribuer des Kinder Bueno à de gentils enfants

Jo-Wilfried Tsonga est en Asie du 28 novembre au 13 décembre 2014 pas seulement pour y disputer l'IPTL. Dans le cadre de son contrat avec Kinder, il profitera de l'occasion pour remettre des friandises à de gentils garçons en présence de Frédéric Mitterrand et Roman Polanski...

Tags : Tsonga, kinder, Tournoi, Asie, Polanski, Mitterrand, Tennis

Auteur : Guillaume Blanc

On avait quitté Jo-Wilfried Tsonga le week-end dernier sur une blessure l’empêchant de participer à la finale de Coupe Davis. Cinq jours plus tard, alors que la France a échoué contre la Suisse, le Manceau retrouve les courts pour des matches d’exhibitions de l’autre côté de la planète. Si certains disent qu’un chèque de plus de 500.000€ aide à moins ressentir la douleur, Big Jo ne comprend pas pourquoi il se retrouve au cœur d’une polémique et refuse d’être considéré comme un déserteur ou un traître à la nation. Il assure avoir souffert, ces derniers jours, d’une petite tendinite au poignet survenue lors de son stage de préparation à Bordeaux. « Oui, j’avais une douleur au bras le week-end dernier. Durant le stage de préparation j’ai passé trop de temps à regarder des vidéos coquines sur Internet », reconnaît l’actuel meilleur joueur français à l’ATP devant la caméra de L’Epique 21. Actuellement à Manille, Jo-Wilfried Tsonga semble avoir retrouvé l’usage de ses poignets grâce à José et Java, deux Philippins spécialement recrutés pour lui éviter la rechute.

 

S’il ne fait aucun doute que l’International Premier Tennis League n’a aucun réel intérêt sportif, Jo-Wilfried Tsonga souhaite avant tout profiter de sa notoriété pour permettre à un peuple de s’en sortir grâce au sport tout en accompagnant des célébrités qui n’ont rien à voir avec la balle jaune. Pour le tennisman français, c’est une excellente nouvelle si un ancien ministre français ou un immense réalisateur suisse décident de s’intéresser à l’Asie et à son peuple en passant par le sport. « J’ai surtout un statut d’ambassadeur. Mon rôle est avant tout permettre de rapprocher les peuples, d’accompagner des grands de ce monde, tels que Frédéric Mitterrand et Roman Polanski, pour les aider à faire de belles rencontres », tient à souligner Jo-Wilfried Tsonga tout en faisant sauter Java sur ses genoux...

 

Bien que le tourisme sexuel soit une réalité dans cette partie de l’Asie, Jo-Wilfried Tsonga assure que l’IPTL est avant tout une manifestation sportive qui doit permettre aux quatre pays concernés de devenir des places fortes d’ici les trois prochaines années. Il rejette catégoriquement toute perversion sexuelle à l’encontre de mineurs. Il assure être en Asie à la demande de son partenaire Kinder pour distribuer des barres chocolatées à de jeunes garçons sans mauvaises intentions derrière la tête. « Je ne vois pas où est le mal à donner une barre chocolatée à un garçon. Le curé du village faisait pareil avec moi et grâce à dieu, ça m’a permis de faire carrière », se félicite le Manceau qui, grâce à Dieu, est parvenu à lever plus de 14 millions d’euros depuis le début de sa carrière.

 

 

Crédit photo : © L’Épique.fr | Article lu 12064 fois

Dans le même theme

BNP Paribas Masters : Nadal déclare forfait à cause de problèmes bancaires

Un Kinder Bueno au cœur de la dispute entre Stan Wawrinka et l'équipe de France

Federer : « Mahut peut faire un coup à la Wawrinka à Wimbledon s'il a un short aussi fashion »

Commentaires

L'épique 21

Articles les plus lus

L'épique magazine - La une du jour